Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 19:45
Alors que je faisais relire mon CV à quelqu'un de plus doué de moi pour la rédaction et surtout, pour l'esprit de concision et de synthèse, bref, cela importe peu ici, la personne en question me dit "et si dans la catégorie "loisirs", tu ajoutais l'écriture ? Tu tiens un blog, non ?"

Cela commença par me faire bien marrer, n'empêche, je l'ai laissé. Donc voilà, maintenant que le CV est envoyé et tout, il faut bien que je fasse honneur au terme.

Ecrire. D'ailleurs, ce ne sont pas les idées de notes qui me manquent en ce moment. Plus le courage (oui, je sais, la rengaine habituelle).

Par exemple, je pense que vous êtes au courant, c'était le 14 juillet, l'autre jour. Pour moi, comme pour beaucoup d'autres, ce jour est avant tout un jour férié. Et les jours fériés, on ne crache pas dessus.
C'est aussi le jour du défilé de nos bonnes armées-qui-nous-défendent-contre-les-méchantsméchants. Sur la télévision publique, on a eu droit au couplet sur qu'ils sont bien, rapides et tout, capables d'intervenir très très vite, tout ça. En soi, je ne suis pas contre. Pis c'est peut-être vrai, hein. Ils font juste une ou deux bavures de temps en temps, que voulez-vous, errare humanum et tout et tout. Non, moi, ce qui m'ennuie, c'est l'annonce que le France télévision en question va avoir pour chef bientôt quelqu'un de nommé par le chef d'Etat (c'est bien ça ? ). Et là, tout de suite, ce reportage, comme tous les autres, ben il prend un goût amer. Quand je pense que je n'arrivais pas à comprendre comment les Italiens avaient fait pour se retrouver avec un président du conseil propriétaire des chaînes publiques italiennes.Bon, là, le processus ets différent tout ça, le français ne sera pas "propriétaire" des chaînes France Télévision. Je sais pas, vous croyez que ça fera une différence ?

Voilà d'ailleurs une des raisons pour lesquelles le 14 juillet cette année plus que d'autres avait un goût un peu boarf (c'est peut-être aussi parce que juste avant, j'avais lu un article intéressant sur le 14 juillet. J'ai même dû ré-flé-chir, ce qui ne m'a pas fait de mal, ça m'a juste fatiguée. Faudra que je recommence de temps en temps, d'ailleurs, c'est pas si désagréable, en fait) Article qui reprenait un livre que, hélas, je n'ai pas encore trouvé en vente (Article tiré de The Economist, et en plus, en anglais dans le texte. C'est dingue ce que l'amour peut faire faire, quand même (et lire)(l'amour peut aussi vous amener à voir des films d'horreur dans une salle obscure, mais là, ça m'a moins réussi, comme j'ai déjà dit:p). Bon, je vous rassure, je n'en lis que quelques articles, et encore, en diagonale. Ouf, l'honneur est sauf), alors que d'hab', ben le 14 juillet, comme je le disais plus haut, c'est avant tout un jour férié. Avec un feu d'artifice à la fin (je peux me la péter dites dites dites ? Ben le feu d'artifice, j'ai pu l'admirer de ma fenêtre que j'ai vuesur la tour Eiffel depuis. Ouais m'sieur dames. ça en jette, non ?J'ai un appart avec vue sur la tour Eiffel (bon, il faut se pencher un peu, mais quand même, na:p))

Le 14 juillet, fête nationale française. Nationale, donc, de la Nation. Enfin, je suppose.  Et la nation française, c'est quoi, maintenant ? Pour commencer je ne l'identifie pas à l'Etat. Je suis une parcelle de la nation, pas de l'Etat.
(et en fait, je ne vais pas plus loin, parce que là, il faudrait d'une part plus de place qu'une note de blog et ensuite, avoir un cerveau un peu plus développé que le mien )
Et le 14, c'est la fête de la liberté, c'est ça ? (je sais qu'il y avait peu de prisonniers à la Bastille, mais bon, c'était une prison quand même. Je sais aussi que finalement, ça n'a sur le moment pas apporté tant de libertés que cela. Mais bon, je suppose que nous sommes globalement plus "libres" en France à notre époque qu'alors. Encore que, mais nos chaînes sont bien différentes (et ne sont pas caractéristiques de la France). Je suppose que je n'ai pas besoin de m'apesantir sur le sujet).
Fête symbolique, fête de rassemblement, fête de la France et des Français.

Aujourd'hui (enfin, il y a deux jours non plus), je n'ai pas du tout envie de fêter l'Etat, et du coup, ça gâche drôlement la fête de la nation. M'en fous, j'étais pas en France, justement. Sauf le soir, pour profiter du feu d'artifice sus-cité. L'Etat nous donnes des jeux, il faut en profiter, quand même, non ? Quant au pain...Passons. L'homme ne vivra pas seulement de pain, tout ça. Le pain, c'est une contingence bassement matérielle et tout. Non mais c'est quoi, ces gens qui veulent manger ?

Et voilà, encore une note longue, décousue et probablement répétitive. Wouais.

bande-son : 8 days a week, toujours chanté par les Wise
humeur : je suis allée tout à l'heure dans une bibliothèque municipale, ben j'avais oublié combien j'aimais ça. Oui, quand même, c'est bien d'être en France, des fois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 20/07/2008 19:36

Fio : c'est fait ! Encore joyeux anniv'! Ceci dit, l'honnêteté me doit d'ajouter que je suis l'inspiratrice d'un des sms que tu as reçu le 14 (non mais). Les hommes ne seraient décidemment rien sans leurs bonnes femmes.Mae : non, mais enfin, tu es un peu en congés tous els jours, toi ! Ou jamais, un peu comme les femmes au foyer ?Le Plume : oui. Dans l'article, ils disaient aussi que s'ils n'avaient aps choisi la date de la proclamation de la première République, c'était aussi pour ne pas donner l'impression de cautionner les horreurs de la Terreur qui a suivi...C'est un raisonnement qui se tient, en tous cas:p

Le Plume 19/07/2008 00:38

Le 14 juillet, c'est vrai que c'est curieux, comme choix. Ce n'est pas la naissance de la République française (21 septembre 1792), ni, pour 1789, celle de l'autoproclamation de l'assemblée constituante ou de son acceptation de fait par le roi... Peut-être le moment où, dans l'imaginaire collectif, on réalise que cette fois-ci, ça y est, quelque chose, qui faisait de la monarchie absolue ce qu'elle était, s'est brisé définitivement.C'est surtout bien sûr un compromis tardif (1880, au moment où une nouvelle république s'installe), où on décide de comémorer non pas la prise de la bastille, mais la fête de la fédération de l'année suivante, conçue alors comme fête constitutive de l'Etat-nation.Bref, c'est surtout un jour férié!

maevina 17/07/2008 11:14

depuis que je suis è la retraite ce n'est même plus un jour de congé...........

Fiörgyn 17/07/2008 10:10

Si tu ne veux pas fêter l'Etat, la liberté etc, il te reste une autre solution: me fêter moi, puisque le 14 tombait cette année encore le jour de mon anniversaire :)