Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 18:40
Ce week-end, suite à la lecture d'un livre où un homme d'une quarantaine d'années se retrouvait dans sa propre peau, mais à 14 ans, la question s'est posée comme une évidence : et pour moi ?

Si mon moi de 26 ans (et déjà trop de mois) se retrouvait dans la vie et la peau que j'avais à 14 ans, qu'en serait-il? Serait-ce très différent de ce que cela a été, déjà ?

Bien sûr, il y a des évidences. Je serais plus sûre de moi, et je m'habillerais autrement. Je serais moins cynique sur certains points, et probablement plus sur d'autres.  Je verrais mes parents autrement, aussi. moins négativement, évidemment.

Mais finalement, est-ce que ce serait si différent que cela dans la vie de tous les jours ?
Je veux dire, je le vois encore quand je croise des lycéennes dans le métro. Aujourd'hui comme hier nous ne sommes pas du même monde. Aujourd'hui comme hier, elles me font peur, presque. Enfin non, pas aujourd'hui, parce que maintenant, je n'ai plus le même âge. je ne suis donc plus censée leur ressembler, au contraire.
Mais quand j'avais 14 ans, je croyais le devoir. d'ailleurs, j'aurai probablement dû (si cela avait été possible, ce dont je doute).
Non, je ne mets pas tous les lycéens dans le même panier. Mais forcemment, ceux que l'on remarque, c'est ceux qui font du bruit. Celles qui mettent des mini jupes, parlent fort et se maquillent.

Je serai probablement moins nunuche (j'espère !) face aux rares garçons qui m'approchèrent à l'époque. D'ailleurs, puisque j'aurai été peut-être plus affirmée, qui sait, ils auraient peut-être été plus nombreux ? (on peut toujours rêver, c'est à ça que servent les "si", non ?)
En gros : je me permettrais plus de choses (trop, peut-être, parce qu'il faudrait que je me remette dans la peau d'une lycéenne sans revenus !), je saurais mieux ce que j'aime et ce dont j'ai envie. Je ferais plus attention à l'impression que je donne car j'aurai appris que ça compte, même si ce n'est pas le plus important. Et d'ailleurs, je serais plus sereine parce que je saurais que cette impression n'est pas nécessairement négative, et que c'est aussi à moi de jouer, sur cepoint. Que je peux y faire quelque chose, qu'il n'est pas fatal que l'on pense du mal de moi (enfin, ce qui présuppose donc qu'on ait remarqué mon existence, et à l'époque, je pensais que c'était quasi impossible, à part pour deux ou trois copines. En fait, j'étais tellement obnubilée par l'idée que j'étais transparenbte et qu'on ne pouvait me remarquer que justement, je faisais tout pour cela. Cela me semblait dans l'ordre des choses, une fatalité)
Mais encore une fois, si mon moi de maintenant se retrouvait au mileiu d'uen classe de jeunes de 14 ans, pas certaine du tout que je ferai la fière. Non, c'est certain, je serais probablement aussi gênée qu'à l'époque. En partie pour les mêmes raisons (décalage d'avec les autres), mais seulement en partie (je suis quand même plus sûre de moi).

Autre possibilité : si mon moi de maintenant se retrouvait dans la peau de mes 14 ans, je me débrouillerais pour faire déménager mes parents en Normandie (ou pas).


C'est vrai quoi, il y a des jolies portes, en Normandie, non ?J'aime beaucoup celle-ci, en tous cas

Bande-son : Loreena MacKennit
humeur : après moultes et moultes péripéties, j'ai un logement certain à Rome. Soulagement. Et remerciements à qui de droit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

patriarch 13/01/2009 13:32

Elle est magnifique, c'est vrai !!!

sel 08/10/2008 21:08

Bah, facebook et autres copains d'avant, j'aime pas trop, pis j'aime pas mettre mon nom sur internet. Pour le virtuel et le réel, nous sommes évidemment bien d'accord !

Sireli 03/10/2008 17:54

t'as tenté facebook ? j'ai retrouvé (enfin pas encore vu, mais c'est prévu) une copine de lycée grâce à ca! halala et on parle de "virtuel" ?? toi comme moi on sait que le virtuel devient réel si on le veut ;)mais je m'égare.

sel 02/10/2008 14:56

Peebee : oh, je ne tiens pas non plus à revivre mes 18-20 ans ! Pleine période prépa, que je ne regrette pas, mais que je tiens pas à revivre non plus.  A partir de 21 ans, ce fut mieux en ce qui me concerne. Fio : rah, mais j'y avais même pas pensé ! Pas d'internet ! Je crois que je me suiciderais, en fait:p (non, c'est pas vrai, ne serait-ce que pour avoir un jour mes 26 ans, mais pffiou ! ) Et oui, pour les personnes que je fréquente maintenant et que je ne connaissais pas à l'époque. Ils me manqueraient d'autant plus que de cette époque, il n'y a qu'une ou deux copines dont je regrette vraiment de m'être éloignée et que je serais contente de retrouver.

Fiörgyn 02/10/2008 14:33

tu aurais aussi surement fait des orientations différentes, niv etude/vie professionelle.Tu ne pourrai plus faire 50%/75% de ce que tu fais aujourd'hui (voir des gens que tu ne connaissais pas à l'epoque, libre circulation, depense de ton argent, technologie à dispo comme internet..)Une chose est sure, si tu allais dans ton corps de 14 ans, tu ne serai pas la meme personne à 26 ans, et ça, c'est ce qui me fait dire que pas sûr d'avoir envie d'y retourner..