Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 08:40
Aujourd'hui, c'est un lundi.
Jusque là, tout va bien. Enfin, sauf que c'est un lundi, quoi. Ce qui, déjà, gache un peu l'ambiance. Un lundi après un excellent week-end, ce qui n'arrange rien. Un lundi après une nuit non pas mauvaise, mais où je me réveillai une ou deux fois rapport aux méchants voisins qui tirent la chasse d'eau à 3h du matin. Par exemple.Et aussi à '15. '15 de quelle heure, je ne m'en préocupais pa, il y avait un peu de lumière  la fenetre, ce ne pouvait qu'etre 7h15. Je décidai donc de commater mais de m'empecher de me rendormir avant l'heure du lever : je n'aime vraiment pas la sonnerie du réveil.
Je ne préocupai pas non plus de ne pas avoir entendu la cloche de l'église proche, qui d'habitude sonne vers 7h15, justement : je devais dormir plus qu'à moitié et ne pas l'avoir entendue. En fait, j'étais plutot fière de moi.

A '45, je me levai, comme d'habitude. Il était meme '44, je m'en souviens parce que je me suis dit que comme j'avais un rdv ce matin, je ne voulais pas arriver en retard. Et le matin, une minute, ça compte, si si.
Le lever fut encore plus difficile que d'habitude, mais enfin, c'était lundi, quoi. Je fus juste étonnée , en attendant le bus, d'avoir du mal à garder les yeux ouverts. Enfin, ce week-end, j'avais bien marché, mais dormi convenablement. Idem pour la nuit qui venait de s'achever. je me souviens meme avoir été contente de me coucher tot, pour uen fois.
Il y avait plus de monde que d'habitude dans le bus et à la sortie ()enfin, l'entrée, vue l'heure) de l'école proche de mon lieu de travail. Etait-ce la rentrée des classes ? possible, après tout, en cette saison. Peut-etre que la Toussaint approche, après tout.

Et enfin, moment fatidique. Je rentre dans le batiment où je travaille. Je croise une femme de ménage.
-salut, mais tu es tot, ce matin!"
Moi (de moins en moins réveillée): hein, quoi ?
elle : ben oui, il est 8h moins 10, là !
moi, peinant à lire l'heure sur ma montre, que je savais avoir conscieusement changé d'heure deux jours avant : hein, quoi ?

Fin de la conversation. Vérifiage sur mon portable. Il était effectivement uen heure plus tot que d'habitude. ce qui expliquait bien des choses, à commencer par mes yeux minuscules ce matin.
Vous vous doutez bien que je n'en profitai pas pour travailler plus (pour ne pas gagner plus). Non. D'où cette note. Je veux dormir.

Bande-son : Im Osten, Niemann : j'aime beaucoup cette chanson.
humeur : bien trop fatiguée pour etre d'une humeur quelquonque. Reparlez-moi dans deux heures, après le café. Si, quand meme : je hais le changement d'heures. Et je hais le lundi. Voilà, c'est dit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 19/11/2008 18:10

LBA, c'est aps beau de se moquer:p(j'ai pour code antispam : 8 wc. Euh..je suis une fillepropre, alors un seul me suffira, hein...)

LBA 19/11/2008 10:27

Hi hi !

sel 04/11/2008 09:26

Je reve : ah oui, se pointer un samedi, c'est bien pire, j'avoue ! Et à l'avenir, en effet, je ferai attention aux heures, c'est clair .

Je Rêve 01/11/2008 20:27

TOUJOURS vérifier l'heure, ne pas se contenter des minutes !(mon collègue s'est, lui, pointé à l'école un samedi. TOUJOURS vérifier le jour !) (ah mince, le jour ne s'affiche pas sur le réveil...)

sel 28/10/2008 19:53

Fio : moi aussi j'ai perdu mon parapluie ce we ! Bon, moi je l'ai vraiment perdu. Mais c'était un week-end maudit pour les parapluies, je crois...Val : pour ça, oui ! Mais bon, je m'en suis remise, hein.Mae : même pas, puisque j'ai pas bossé finalement entre 8 et 9h. Et puis il y aura un jour où je devrai arriver plus tard, donc, ça peut servir comme une sorte de ratrapage.