Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

17 juillet 2006 1 17 /07 /juillet /2006 22:13
ça arrive. on commence par une humeur du moment (en l'occurence "mais pourquoi avoir mis deux boutiques de robes de mariée à deux pas l'une de l'autre, avec mon logement entre les deux? C'est exprès pour faire culpabiliser, ou parce que je suis dans un quartier où on se marie beaucoup?"), et on continue avec une note entière.

il faut dire aussi que je suis tombée un peu par hasard (mais juste un peu) sur un texte traitant de bêtises du genre "la famille et les enfants".

Bref, tout ça pour se poser une question ,une de plus, qui en entraîne d'autres, d'autres en plus.

Le texte que je lisais, en gros, se demandait sur le pourquoi du comment que les gens faisaient des enfants. Dans nos société occidentales, je veux dire.
Si j'ai bien compris, la France a sur le sujet une position un peu particulière, puisque des bébés, on en fait. Les femmes qui leur donnent le jour sont juste plus âgées qu'avant.

mais pourquoi ces enfants?
Par instinct?
Pour perpétuer l'espèce (mais de manière plus consciente que le simple instinct)?
Pour son "plaisir"?
pour "construire" en couple ? : l'enfant semble en effet habituellement la suite logique de la vie de couple
Pour ne pas mourir? pour avoir l'impression de laisser une "oeuvre" derrière soi?
Parce que c'est un schéma fortement conseillé par la société, tout simplement? (je ne vais pas dire imposé, puisque ce n'est plus le cas, mais quand même...Enfin, cela dépend aussi des "classes sociales" (j'insiste sur les guillemets, hein)
Plein de choses parmis celles-ci?
Autres?

Et à l'inverse, pourquoi ne pas en avoir, que l'on soit célibataire ou un couple (en couple, plutôt, mes excuses)?

Difficultés économiques, bien sûr, mais cela n'est évidemment pas la seule raison. pas pour tout le monde, je veux dire (si les difficultés économiques étaient contraceptives, ça se saurait:p)
Dégoût pour les grochouignards chouineurs? et puis, pas de temps à leur accorder, de toute façon?
Décision que la Terre est déjà trop peuplée, et puis regardez l'humanité, pas envie d'en rajouter? Que la vie c'est une merde, alors pauvre gamin, on va pas lui faire ce cadeau trop empoisonné? Qu'on en a bouffé, et qu'on veut pas que nos enfants fassent de même?
pour ne pas faire "comme les autres"?
Simplement par goût de la solitude? Pour des raisons de célibat, désiré ou non, consacré ou non (là, je parle des soeurs/moines/prêtres/etc)?
Un peu de tout ça?
Autre?

je parle d'un sujet que je connais vraiment bien mal...D'ailleurs, c'est peut-être pour cela, toutes ces questions...
Parce que forcément, on en arrive au "et moi, dans tout ça"? "Quel sens je veux donner à ma vie?" et autres conneries du genre.
Je ne suis pas certaine que vivre uniquement au présent soit une solution...De même qu'il ne faut pas vivre uniquement au passé ou au futur. Mais inévitablement, on passe par des prises de tête, dont on se demande toujours si elles sont bien utiles...

humeur : cf plus haut
bande-son : Mononoke hime






Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 25/07/2006 18:18

Bah, tu as sans doute raison, de ne pas te poser cette dernière question, sinon, on n'en ferait plus, des enfants...

sweetthing 25/07/2006 12:23

La réponse me semble simple, enfin dans mon cas. L'envie! L'envie est multiple, celle de fonder une famille, de construire avec la personne avec qui l'on est, mais pas forcément rationnelle et je le pense correspond à un besoin / instinct, plus ou moins développé chez certains d'entre nous.
Aurais-je eu la même envie au même moment avec une autre, je ne sais. Aurais-je d’autres enfants avec une autre, si cupidon me frappe, sûrement ! Je ne me suis jamais posé la question de futur, monde pourri que nous leur léguerons, responsabilité supplémentaire à assumer, ....

sel 21/07/2006 14:54

Arf, Mathilde! Et avec les pleurs de bébés au milieu de la nuit, aussi...
Contente de te voir par ici, merci de ton passage:)

mathilde 21/07/2006 13:20

Faut faire plein d'enfants pour enquiquiner ceux qui n'en ont pas avec les poussettes :-)

sel 20/07/2006 10:55

Plume : la notion de transmission est effectivement importante sur le sujet. En fait, j'ai esquissé l'idée en disant "pour ne pas mourir", mais je n'étais pas allée au bout du "raisonnement". pour une ex étudiante en histoire, ça la fout mal;):)
Pour le 2e problème que tu soulèves : j'y ai pensé, oui. je n'en ai pas parlé en pensant qu'il était possible d'y remédier par l'adoption. mais en y réfléchissant de plus près, c'est forcément, bien évidemment, tellement plus compliqué et nuancé, tout ça...comme toujours quand il s'agit d'êtres humains.