Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 19:14
Il me semble que j'avais déjà traduit une chanson de Ramazzotti, Eros le bien nommé...(mais si, souvenez-vous, l'uomo che guardava le nuvole)

Ben vous allez pas me croire, mais je refais le coup. Ouaip. C'est comme je vous le dis.
Avec cette fois Se bastasse una canzone. Encore une chanson qui pourrait très bien servir à étudier les conjugaisons, tiens (congiuntivo imperfetto, quel bonheur) (pour l'écouter, vous devriez pouvoir la retrouver sur radioblogclub)
Dingue, la vie, non?

Bref, voilà :

" Se bastasse una bella canzone.
a far piovere amore.
si potrebbe cantarla un milione.
un milione di volte.
bastasse già.
bastasse già.
non ci vorrebbe poi tanto a imparare ad amare di più.

se bastasse una vera canzone.
per convincere gli altri.
si potrebbe cantarla più forte.
visto che sono in tanti.
fosse così fosse così.
non si dovrebbe lottare per farsi sentire di più.

se bastasse una buona canzone.
a far dare una mano.
si potrebbe trovarla nel cuore.
senza andare lontano.
bastasse già bastasse già.

non ci sarebbe bisogno di chiedere la carità.
dedicato a tutti quelli che.
sono allo sbando.
dedicato a tutti quelli che.
non hanno avuto ancora niente.
e sono ai margini da sempre.
dedicato a tutti quelli che.
stanno aspettando.
dedicato a tutti quelli che.
rimangono dei sognatori.
per questo sempre più da soli.

se bastasse una grande canzone.
per parlare di pace.
si potrebbe chiamarla per nome.
aggiungendo una voce.
e un'altra poi e un'altra poi.
finche diventa di un solo colore più vivo che mai.

dedicato a tutti quelli che.
sono allo sbando.
dedicato a tutti quelli che.
hanno provato ad inventare.
una canzone per cambiare.
dedicato a tutti quelli che.
stanno aspettando.
dedicato a tutti quelli che.
venuti su con troppo vento.
quel tempo gli è rimasto dentro.
in ogni senso.
hanno creduto cercato e voluto che fosse così."

"S'il suffisait d'une belle chanson
pour que pleuve l'amour
On pourrait la chanter un million,
un million de fois
Si cela suffisait
il n'y aurait pas besoin d'apprendre à aimer  plus.

S'il suffisait d'une vraie chanson
pour convaincre les autres
on pourrait la chanter plus fort
étant donné qu'ils sont si nombreux
Si c'était comme ça
il ne faudrait pas tant lutter pour se faire mieux entendre.

S'il suffisait d'une bonne chanson
pour que l'on donne un peu d'aide
On pourrait la trouver dans le coeur
sans aller la chercher très loin
Si elle suffisait
il n'y aurait pas besoin de demander la charité

ceci est dédié à tous ceux qui
sont dans l'abandon
ceci est dédié à tous ceux qui
n'ont encore rien eu
et sont exclus depuis toujours
Ceci est dédié à tous ceux qui sont restés des rêveurs
et, de ce fait, toujours plus seuls

S'il suffisait d'une grande chanson
pour parler de paix
on pourrait l'appeler de son nom
en ajoutant une voix
Et une autre puis encore une autre
jusqu'à ce qu'elle prenne une seule couleur, plus vive que jamais
[oui, bon, je sais, ça ne veut pas dire grand chose, cette traduction...:p]

Ceci est dédié à tous ceux qui
sont dans l'abandon
Ceci est dédié à tous ceux qui
Ont essayé de trouver
une chanson pour changer
Ceci est dédié à tous ceux qui
attendent toujours
Ceci est dédié à tous ceux qui
sont arrivés avec trop de vent
et ce temps est resté en eux
En tous cas
ils ont cherché, et voulu que ce soit ainsi
[désolée bis pour cette partie de traduction : vous aurez compris que je ne suis moi-même pas très sûre du sens..(et pas de dictionnaire digne de ce nom sous la main (ni d'Italien, ce qui est fort dommage)]

 ouais, hein, s'il suffisait d'une chanson pour l'amour ou pour la paix, ça se saurait..Mais ce serait trop simple et pas assez douloureux, donc pas drôle.

humeur : c'était un soir normal. J'allais normalement à un magasin de livres/audio/cd/dvd/autres, que nous ne citerons pas, par pudeur. Je n'étais ni particulièrement heureuse, ni malheureuse, d'ailleurs. j'étais comme n'importe quelle fille qui va faire ses courses après le travcail : juste fatiguée.
Et soudain, je ne pus empêcher un sourire béat de s'installer sur mon visage. Le genre de sourire de quand vous êtes amoureuses, vous savez...sauf que là, j'étais pas amoureuse. j'avais juste croisé le rayon où le dvd de Totoro trônait, enfin en vente dans nos contrées. ce film, je l'ai vu tellement qu'il ne me fait plus aucun effet. Mais de le voir là...ça m'a fait quelque chose. Humeur, donc : sourire béat.
(ah, à propos de Ghiblis, j'ai une question : est-ce que ceux parmi vous qui ont vu le chateau ambulant l'ont trouvé difficile à comprendre? Non, parce qu'on m'a dit que quelqu'un avait trouvé que c'était le cas...comme cela m'a un peu étonnée, je voulais prendre l'avis d'autres personnes...)

bande-son :  jazz. c'est ma foi sympa, pour se réveiller le matin (la plaquette de chocolat à la mousse au chocolat (grande découverte suisse) aussi)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 28/08/2006 13:51

Bienvenue par ici, Soupe caustique:)bah, c'est vrai, mais déjà, on peut l'imaginer, grâce au Maître...c'est déjà beaucoup, finalement...Aller, en coeur : Tonari no Totoro Toto-roo...!
 

soupeCaustique 27/08/2006 23:05

et dire que parmis les choses que je ne pourrais jamais faire dans ma vie c'est de dancer avec Totoro et de prendre un chat-bus. Chienne de vie...

sel 14/08/2006 12:40

Quinté : Gai-Luron? Que vient donc ce chien faire par ici?Petit: heureusement?!? Je crois qu'on n'en a pas la même définition...J'aurai bien aimé voir ça, moi!

Petit et Mechant 14/08/2006 10:51

Tiens, c'est marrant, hier j'ai du faire deviner "Eros Ramazzotti" en jouant à Taboo (en allemand, bien sur). Heureusement que personne ne m'a filmé en train de tenter de chanter en italien...

quintescent 13/08/2006 21:25

Gai-Luron, ce Eros au sourire si doux.