Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

26 août 2006 6 26 /08 /août /2006 21:56
Bon, j'ai enfin repris un cycle de visites. Cet après-midi, ce fut le musée Guimet, ou musée des arts orientaux, qui est très intéressant, mais comme je n'y connais pas grand chose, je ne sais pas si je vais en retenir grand chose.
Par contre, j'ai commencé l'autre jour par un lieu que je maîtrise plus : Le Louvre. De toute façon, je me devais de commencer par lui, ne serait-ce que pour saluer le vieux Caravage, et faire le lien avec mon séjour Romain.
La Caravage parisien, c'est quand même la diseuse de bonne aventure. Voyez plutot :
Il s'est retrouvé là parce qu'il a été donné par Pamphili (qui avait une sacrée collection, conservée à Rome dans le palais du même nom) à Louis XIV.(Pamphili, nom béni...)

Ce qui est souvent intéressant chez Merisi (le vrai nom de Caravage, c'est Michelangelo Merisi), outre la lumière, ce sont les regards. Il sait parfaitement planter des regards les uns dans les autres, ou les faire s'éviter, au contraire. je trouve que ces deux-ci sont assez denses. Même si on ne doit aps lire la même chose dans les deux, évidement. Le regardd naïf et confiant du jeune riche, qui ne voit qu'une fille à mater, la considérant certainement comme inférieure(et donc, il peut se permetre, vous comprenez...(enfin, là, c'est moi qui interprête)). il ne se rend pas compte que la bohémienne est en train d elui voler sa bague. elle le regarde, elle, sans doute pour vérifier qu'il ne se doute de rien, justement...Ou pour détourner son attention (j'imagine qu'elle lui parle, en même, lui dit la bonne aventure, justement).
J'aime bien aussi les couleurs, qui ne sont pas vraiment vives, mais moins sombres quand même que sur certaines oeuvres du Maître. Il parait que le rayon de lumière est posé sur le jeune homme, pour distinguer le "bien" de l'innocence par rapport au "mal" et à la duplicité de la jeune femme. Mais je me demande dans quelle mesure Caravage a fait cela comme un compromis par rapport à ce qu'il pouvait faire étant donné le statut de l'artiste à l'époque, et ce qu'il voulait vraiment (je dis ça étant donné la réputation assez sulfurique du personnage). Mais bon, ça, il y a peu de chances pour qu'on le sache un jour, ce qui est très bien.
On pourrait certainement dire plein d'autres choses, mais pour ma part, cela me suffit. Vive Caravage.

Bon, et à propos de visite : si vous avez toujours envie de faire quelque chose ensemble, je propose (non, j'impose, mais on peut en discuter) la date du samedi 9 septembre. Pour le programme, par contre, je vous laisse. moi, j'aurai bien aimé faire genre une visite d'expo ou de musée (il faudrait voir laquelle avec les éventuels interessés), et puis, soit un repas, soit ben je sais pas, juste un apéro? Bien entendu, il y aurait moyen de faire juste une des deux choses.
Bref, tout ça pour dire : si certains sont encore partants, ce serait sympa de m'envoyer un mail pour qu'on décide de tout cela ensemble. Ou qu'on décide de ne rien faire, mais ensemble aussi. Si la date ne vous convient vraiment pas mais que vous vous suicidez si ça se fait sans vous, prévenez moi aussi : je m'en voudrais d'avoir votre mort sur la conscience, quand même.

humeur du moment : peurs peurs peurs. Toujours les mêmes, toujours différentes. Questionnements qui reviennent, et même chose. Le sens de la vie, le pourquoi du comment, le est-ce que un jour, le...
angoisse de l'abandon avant tout, de la solitude, du vide, peur du temps...il y a de quoi faire...Et je ne peux pas me dire qu'il ne faut pas y penser parce qu'au contraire, il faut y penser, il faut juste être capable de ne pas être paralysée par cela.

bande-son : Mon macabre (je ne sais pas de qui)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 04/09/2006 23:38

Simorgh : il est superbe, mais je n'ai aps eu le temps de le voir en entier:) Trop dense, de toute façon, pour l'assimiler en une fois.Ah, Leonardo, oui, c'est sûr...mais là, vu l'époque, je ne peux qu'aimer, presque.

Simorgh 03/09/2006 20:44

Musée Guimet, un de mes préférés. Il est superbe, n'est-ce pas ?
J'aime beaucoup les tableaux du Caravage. Il me parlent beaucoup, j'arrive à peu près à les lire. Et puis, il y a toujours une insolence dans la réalité de ses personnages, que j'admire (ce n'est que mon avis, ça).
Puis-je, pour rester au Louvre, vous suggérer un autre maître ? Leonardo Da Vinci. Je soupçonne qu'une expo lui soit consacré puisque j'ai du annuler une visite guidée sur ce sujet pour ce même jour, le 9.

sel 28/08/2006 13:48

Phelycitée : oui, lui seul le sait, mais c'est aussi cela qui rend une oeuvre belle : la diversité des explications possibles!
Mae : c'est vrai, ça, je n'y avais pas pensé, tu as bien raison:)
Heure bleue : et tu as eu le temps de voir l'expo sur les bijoux moghols? je l'ai trouvée magnifique...

heure-bleue 28/08/2006 09:53

Je suis allée au Louvre, entre deux coups de rouleaux, je me suis attardée sur les Espagnols, à peine le temps de m'extasier, de râler les petites salles étaient fermées qu'il a fallu partir, je n'ai même pas vu passer les heures....

mae 28/08/2006 08:00

j'aime bien les mains aussi, elles disent le contraire du regard!