Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 18:49





Bon, c'est par pur esprit de contradiction que je mets ici une image du Voyage de Chihiro. D'ailleurs, j'ai choisi une image où la Chihiro en question, elle est particulièrement butée. Je l'aime bien la petite Sen (Chihiro, c'est un nom beaucoup trop long pour une si petite fille! C'est peut-être pour cette raison que mon pseudo est court), je crois que je lui ressemble, du moins, telle qu'elle est au début du film. Au jeu du portrait chinois, à la question "si...personnage de fiction", je crois bien que ce serait elle, que je choisirais.

Mais bon, bref, là n'est pas la question. C'est juste un prétexte pour mettre une image ghiblienne. Puisque, à la base, c'était de Disney, dont j'étais censée parler.
Ben oui, Disney, qui a droit à une exposition pas mal du tout au Grand Palais, où je suis allée en la charmante compagnie de Scrontch, qui a eu la gentillesse de répondre (courageusement, puisqu'il fut le seul, à l'appel que j'avais lancé pour le 15 septembre (non, le 16, samedi, c'était le 16))
Dans cette expo, on apprend des tas de choses. Et entre autres (désolée, je dévoile un grand spoiler sur l'expo, ceux qui comtent y aller, ne lisez pas la suite), que Disney avait travaillé avec Dali, LE Dali, sur un court-métrage, qui n'a pas été terminé à l'époque, mais fut reconstitué depuis. C'est assez intéressant à voir..un peu déroutant, aussi. Un alliage de Dali et de Disney, ça ne pouvait que donner bizarre.

Et forcement, quand il s'agit de Disney, les chansons habituelles reviennent en tête, dont le bon "il en faut peu pour être heureux" et le plus déprimant "un jour [son] prince viendra" (celui de Neige, Blanche de son prénom)

Pourquoi déprimant?
Oh, ma foi, je dois le dire, j'ai toujours su que le Prince Charmant était un mythe. J'avais mon père et mon frère sous les yeux et...
bon, ok, c'est pas très sympa pour eux. Passons.

Non, ce que je reproche à ces films, à ces chansons, c'est d'avoir voulu imposer un mode de vie. Je veux dire, à l'époque, la société était ainsi faite que, étant donné que les filles étaient de toute façon obligées de se caser pour survivre, il valait mieux pour leur santé mentale leur faire croise que c'était avec un prince, qu'elles se casaient.
[oui, depuis, il y a eu Schrek pour casser le mythe. Croyez-vous cela? A la fin du film, il y a quand même un couple, hein...(si je me souviens bien)]

Le truc c'est qu'aujourd'hui, techniquement, une femme peut plus facilement vivre célibataire. Mais le regard de la société, lui, n'a pas changé. Et on continue à leur faire croire que pour elles, le mieux, c'est de se trouver un bon/beau/riche/intelligent (dans le désordre, en fait, c'est riche, le plus important), de tout faire pour être soi-même bonne/belle/riche/intelligente (mais pas trop), afin qu'il daigne leur faire deux ou trois (ou plus si affinités) gosses.

Oh, je le reconnais, une famille, ça doit certainement apporter à une femme la plupart de ce dont elle a besoin : la sécurité, le côté rassurant, la sensation de réussir sa vie en élevant de jolis enfants, tout ça.
Et, au moins en théorie (dans nos sociétés actuelles, du moins), et au moins au début, l'amour.

Ce modèle a un avantage : il ne laisse pas vraiment le choix, et évite donc bien des questions existentielles. Mais il a aussi un gros défaut  : il ne laisse pas vraiment le choix et évite bien des questions existentielles.

Pour ma part, je n'en suis qu'au stade questions. Pour ma part, je ne sais toujours pas ce que je veux pour moi. Pour ma part, je préfère vivre ma vie telle qu'elle se présente, et tant pis si ça ne correspond pas aux canons de la société idéale.
Vous allez voir, bientot, je vais être célibataire par choix, bien dans ma peau, épanouie et tout, et c'est à cet instant que les hommes se jetteront amoureusement (j'insiste sur le mot) sur moi. Oui, bon, on peut toujours rêver, hein. Et là, je serais bien emmerdée, parce que je me serais faite à mes petites habitudes et je serais devenue incapable de changer.

En attendant, de toute façon, s'il y a une chose que m'évoque le mot amour, c'est avant tout la peur. Alors autant ne pas trop y penser pour le moment (ce qui n'empêche pas forcement d'être attentive, hein, parce qu'on ne sait jamais). Je préfère vivre chaque rencontre au jour le jour, apprendre peu à peu à connaître les gens et profiter au maximum des bons moments passés ensemble. C'est déjà beaucoup, il me semble.

bande-son : un joyeux no-anniversaire! Oui oui, à vous aussi! Quel hasard, quelle surprise! Prenez bien le temps de le fêter...
humeur : J'ai perdu mon temps à la BnF, oui, mais au moins, j'ai enfin essayé les fameux sièges en bois précieux. Boarf. Déception déception.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 01/10/2006 13:47

Sophie : nous sommes d'accord, l'homme n'est ni prince ni monstre, mais un habile mélange des deux! C'est la même chose pour les femmes, d'ailleurs, j'imagine.Et je suis assez d'accord, en ce qui concerne les enfants et la société...

Sophie 29/09/2006 18:56

 Ca fait bien longtemps que je ne crois plus au prince charmant... Et pourtant, un jour, j'ai rencontré mon Titou... Il n'est pas le prince charmant mais juste mon chérie... Il n'est pas Shrek non plus mais il est mon ti monstre à moi... Si un jour avec mon Titou ça ne marche plus (ce que je ne souhaite pas particulièrement bien sûr), je ne m'empêcherais pas de partir... Je n'ai pas besoin de lui pour vivre, j'ai juste envie de faire un bout de chemin (long le chemin en duo j'espère) avec lui...
Pour ce qui est des enfants, j'en veux à ma mère d'avoir fait des enfants non pas par envie et par amour mais uniquement parce que c'était dans la logique des choses et qu'elle "devait" le faire (en fait, elle s'est sentie obliger de pondre 4 mômes)... Je rêve d'avoir des enfants uniquement parce que j'ai envie de leur offrir mon amour et de prendre le temps de les voir grandir, s'épanouir (en tout cas je ferais tout pour)... Pas parce que la société l'exige de moi ! La société, les biens pensants, je leur  dit bien haut et fort "je fais ce que je veux (même si je perds mes cheveux d'abord !)"

sel 21/09/2006 14:01

Scrontch : Ouais...
Ange : ben justement, ce que je veux, je ne sais pas! Et je ne sais pas non plus en quelle mesure ce que je crois vouloir vient d emoi ou d ela société, justement.
Crysta : euh.;si on ne devait lire que des trucs qu'on croit...je peux dire adieu à mes chers Pratchett;)
Quinté : Ni Shrek ni Charmant, si un jour une personne remplit ce rôle, ce sera un habile mélange de ces deux caricatures...un humain, quoi:p
Dicey : merci! Et comme tu dis, on ne sait jamais, faut rester attentifs;)

Dicey 20/09/2006 16:29

Joyeux non-anniversaire a toi aussi mamouazelle Sel!
Mouais, le prince charmant, c'est comme bien des choses, j'ai pas encore decide si j'y croyais ou pas! LOL! j'attend encore un peu, on sait jamais, hehe!

quintescent 19/09/2006 23:39

Un jour, ton Shrek viendra