Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

21 décembre 2006 4 21 /12 /décembre /2006 15:05

Il y avait une chose que j'avais oublié. La réaction des gens quand je raconte ma destination prochaine. Exemple :
-Bon, et toi, qu'est-ce que tu deviens?
-Bah, moi, je déménage dans deux semaines.
-Ah, et tu vas où?
-Bah, à Rome.

Là, j'ai souvent droit à une petite exclamation, voire à un "attends, où?" incrédule. Oui, parce que vous ne le saviez pas, mais Rome, c'est l'autre bout de la terre, c'est un monde incivilisé, c'est loin, quoi. Il faut dire que pour moi, c'est devenu une destination un peu banale, puisque c'est la 3e fois que je vais y habiter. Ensuite, les yeux des gens s'emplissent d'étoiles et ils me disent "tu en as, de la chance !" Voilà, sel, marchande de rêves. Enfin non, distributeuse, parce que je ne fais pas (encore) payer.

Oui, c'est vrai, j'ai de la chance, parce que comme je réponds à chaque fois : "oui, c'est sûr, Rome, il y a pire, comme destinations". Je préfère ne pas parler de tous les problèmes que cela pose, la recherche de logement, l'éloignement, toutes ces choses. A quoi bon? Ou alors, sont-ce (joli, l'expression) les regards envieux, que j'aime? Je préfère les laisser rêver à la Ville (lapsus : j'allais écrire" la Vile"...)  comme que si c'était en vacances, 15 jours par exemple, pour bien visiter les coins et recoins. Moi, je vais avoir six mois, en plus des presque deux ans passés là bas. je connais les coins, et pas mal de recoins. Ce qui n'est pas plus mal. Finalement. Et tant pis si je mets le double de temps en transports (par rapport à Paris et pour une distance équivalente, s'entend). Attendre qu'un bus veuille bien passer, c'est une belle activité, non?
Alors, c'est vrai que c'est marrant. Parce que lors de mon premier départ, j'étais aussi etonnée de ma destination  que ceux à qui je la disais. La deuxième fois, j'en étais surtout heureuse. Et là ? Là, bah, ce n'est ni bien ni mal. je suis heureuse de retourner dans cette ville que j'aime, même si ça me fait peur, et je suis malheureuse de quitter une autre ville et des gens que j'aime. Mais ça, je pourrais aller n'importe où, ça me ferait peur quand même.

Ces six mois parisiens ont été une sorte de belle pause dans l'état de déprimouille dans lequel je m'enfonçais depuis presque deux ans. Maintenant, j'ai beau avoir peur, les batteries sont mieux chargées pour repartir. Je suis "mieux armée", comme on dit. On verra bien, de toute façon.

En attendant, c'est le premier jour de l'hiver. dans cinq jours, a y'est, les jours arrêteront de rétrécir. il était temps.

bande-son : Io vorrei, non vorrei, ma se vuoi...Battisti
humeur : crevée. Je veux faire trop de choses à la fois. Et le pire, c'est qu'à force de prises de têtes, j'y arrive, au moins un peu

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 27/12/2006 10:45

aaah, Firenze....je ne l'ai pas beaucoup vue, juste assez pour la trouver magnifique ! sans compter la douce Toscane...hem, bref.

peebee 26/12/2006 14:34

C'est vrai que Rome ça fait rêver... Sur un plan culturel j'aimerais bien aller à Florence aussi...

sel 23/12/2006 22:27

Merci à toutes les deux, joyeux noel à vous aussi !

tarmine 23/12/2006 17:11

haaa!!!!je n'arrivais pas à ouvrir tes coms, j'avais un message urgent:joyeux noël!!!!

ange-etrange 23/12/2006 16:06

Ce déménagement nous promet de belles notes. Passe un Joyeux Noël...