Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 12:30
Il y a tant de choses que je pourrais dire, évidemment. L'aéroport, l'avion, l'aéroport, l'appartement.

Les couleurs : comme à chaque fois. Je ne me souviens que maintenant d'à quel point le gris parisien m'avait choquée, en juillet dernier. Pour info, les murs de ma chambre sont rose framboise. ça fait un peu bizarre au début, mais je suppose que je vais m'y faire...

Les pins parasols. Il Tevere.

Le pain de mie GS, une sous-marque et pourtant le meilleur.

Les bars qui n'ont pas de lecteurs de carte de crédit pour que tu puisses payer ta recharge téléphonique sans avoir toujours une tonne de liquide sur toi (imaginez un peu une tonne de billets..pour la discrétion, on fait mieux, quand même !)

La musique de fond dans les magasins, qui est facilement Vasco ou Eros.

Les placards pratiques qui font en même temps égouttoir.

Les gazinières d'un autre temps, qui s'allument à l'allumette ou briquet.

Le marbre travertino partout, le long des trottoirs, sur les escaliers, sur le sol des maisons (en plus, je trouve pas ça hyper joli)

Le ciel qui m'a accueillie était gris, mais ce matin, le bleu était éclatant. Il fait chaud. Peut-être Rome sait-elle que c'est ainsi qu'elle m'a séduite et qu'elle continuera à me plaire (oui, moi, je suis du genre à penser qu'une ville fait tout pour me plaire. mais qui ne ferait pas tout pour me plaire, hein hein hein ? (oui oui, bon, d'accord, je me calme))

Ne plus pouvoir jouer sur les triples ou quadruples sens des phrases, puisque je ne maîtrise pas encore assez la langue pour cela. Mais se rendre compte que dès le départ, on est capable de suivre une conversation , même en ramant un peu sur certains termes, et en être contente, quand même.

Essayer de se reforger un rythme, de se faire des repères.  C'est toujours désorientant d'arriver dans une nouvelle ville, surtout si on n'y connait personne, ou presque (mon arrivée à Paris avait été bien différente sur ce point, par exemple)

Penser à la veille au soir et se dire que quand même, on était bien, là bas...Mais évidemment, ne rien regretter. Jamais jamais jamais. L'aventure est à mes pieds, peut-être plus que je ne le crois.

bande-son : chissà chissààà chi sei, (...) chi sa che sarà di noi, lo scopriremo soloooo viveendo (Battisti, encore lui)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 09/01/2007 23:33

Tiens, j'ai cru voir passer un gros lapin ! (désolée, fallait bien que je la fasse, hein...). Mes amis suivent mon parcours grâce à mon blog, oui, mais j'aurai encore préféré qu'ils les suivent de vive voix:) (oui, je sais, je suis jamais contente. Non, parce que tout cela, ça veut dire que oui, j'ai des amis. Vous pouvez rigoler, tous, mais c'est pas si évident que cela)Bienvenue par là, ceci dit, et repasse quand tu veux !

GrosLapin 09/01/2007 00:20

Même si tu ne peux pas amener tes amis avec toi. Ils suivent ton parcours grâce à ce blog.

sel 07/01/2007 12:58

Ange étrange : c'est vrai que le temps, c'est le côté ultra positif ! Si tu as le temps, la possibilité, l'envie, viens donc en profiter qqs jours, dans les mois qui viennent ! Bonne année à toi aussi:)

sel 07/01/2007 12:56

Traitdejup' : c'est gentil de trouver ça gentil ! En fait, les premiers jours étant surtout remplis de visites de quartier et de courses, ça me laisse le temps de faire une note ou deux. Aujourd'hui, il fait moins beau que le jour où j'ai écris la note, mais le gris n'est pas total, c\'est toujours ça.Merci, Tim ! A bientôt.Elvire, bien sur, que je peux jouer d\'ici ! Bien sûr aussi qu'il y a pire, comme exil...Mais bon.("exil", un mot qui me fera désormais toujours penser au RER : fait exprès ou pas, ils ont appelé un des rer qui fait "Paris-Aréoport CDG" EXIL...P-e aussi que j\'ai trop pris l'habitude de m'attacher aux choses et aux gens...je ne sais pas

ange-etrange 07/01/2007 12:52

De la chaleur et du soleil ! Du me fais rêver là. je te souhaite une bonne et heureuse année qui commencera donc à Rome