Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 12:07
Bon, continuons sur les réflexions du genre l'italien, c'est facile.

Nous le disions, les langues qui se ressemblent trop, c'est traître.
C'est vrai, quoi. Si vous réussissez à le parler comprendre, on vous dit "oui, mais bon, de toute façon, il suffit de rajouter des "a" et des "o" "  (je dis ça, mais en fait, je crois bien qu'on ne m'a jamais fait la réflexion, remarquez)Si vous n'y arrivez pas, on vous sort des "mais pourtant, ça ressemble au français!"

Non non, je ne suis pas traumatisée. Bon, presque pas.

En fait, c'est vrai, c'est relativement facile de comprendre en gros et de répondre en gros. Mais pour parler et comprendre vraiment, c'est autre chose.

Pour cela, j'aime bien écouter des Italiens essayer de parler français. C'est même un des meilleurs exercices que je connaisse.

En effet, par exemple, ils vous demandent "Est-ce que ma prononce est bonne"? (et là, sel fait tilt : ah oui, prononciation, ça se dit pronuncia (en plus, c'est une faute que je fais asez souvent)

Ils vous disent "oui, moi, j'aime bien la grammatique" et "non, non, là, ça demande le conjonctif" (comprenez subjonctif)

C'est très mignon, sauf que vous vous dites que vous faites certainement le même type d'erreur. Et là, tout de suite, c'est moins mignon. D'ailleurs, même si je le savais, j'ai la preuve que mon accent doit vraiment se couper au couteau : il ne m'a fallu que deux mots, sans "r", en plus, pour que ce serveur, à la pizzeria du coin, me découvre étrangère. Il y en a qui en profitent pour me causer en anglais et me filer des faux billets (oui, je sais, il a sans doute pas exprès. J'en suis pas persuadée, mais bon), et il y en a qui profitent du prétexte pour causer quelques minutes (d'accord, il y avait moins de monde, et le gars en question a vécu un an en France, ce qui aide,  mais quand même (m'en fous, il était plus mignon (et toc)))

Bon, aujourd'hui, contrairement à hier, il fait beau (oui, ce blog est trop trop intéressant, on y parle même du temps qu'il fait). Il faudrait que j'aille voir p.zza Navonna s'ils proposent encore des "abbracci gratis"
Oui, parce que la semaine dernière, ils étaient là, quelques hommes et femmes avec cette pancarte devant et dernière : abbracci gratis. Ils souriaient et ouvraient grand les bras pour ceux qui voudraient un euh...embrassement gratuit. Enfin, "prenage dans les bras" (je ne trouve pas de meilleure exprssion, parce qu'en français, embrasser a un sens courant qui n'est pas celui de l'italien (et hop, encore un faux-ami)
ça rappelait l'initiative qui avait eu lieu le chaisplucombien décembre à Paris, mais en plus soft, et plus sympa (ça n'avait pas l'air organisé par une asso quelquonque, juste une dizaine de potes qui avaient eu cette idée. maintenant, je n'en sais rien, hein, puisque je n'ai fait que passer)

Voilà, et maintenant, direction Villa Pamphili, pour faire ma promenade dominicale.

bande-son : Jovanetti :obella, come il lunedi' di vacanza dopo un'ano di lavoro : tu es belle comme un lundi de vacances après un an de travail. en plus, c'est rigolo, parce que dans la chanson, il y a une pause après le "lunedi'", du coup, on se dit "belle comme un lundi, hein?! merci du compliment !!!)

humeur : j'espère que la journée sera meilleure que celle d'hier. Vous allez me dire que de toute façon, je n'ai pas de 2e parapluie à perdre, hein.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 05/04/2007 19:03

Grazie, Sabrina ! E grazie anche di corregermi...anche se, questa volta, è solo che mi sono sbagliata sulla tastiera ("faute de frappe", si quelqu'un sait comment ça se dit en italien...), dato che anche in francese, si vogliono le due "n". Benvenuta su questa pagina, e  anche te sei brava (o francese ?) se capisci il testo scritto in francese ! (non esitare a dirmi se mi sono sbagliata su queste frasi)

laureanna 05/04/2007 01:49

ciao mi fa ridere cio ke hai scritto, sei bravissima ma sii attenta due "n" ad "anno" hai dimenticato c'è soltanto questo sbaglio ma complimenti per il resto ....buona  fortuna.sabrina

sel 15/02/2007 23:13

Arf, Fiörgyn, ah, mais il y a des a et des o en Italien aussi, hein...Même des e, c'est pour dire! (par contre, ce n'est pas la marque du féminin, ce serait trop...facile, ah ah ahPeebbe : en fait, d'habitude, je les casse avant de les perdre ! J'en ai racheté un de moins bonne qualité, comme ça, de nouveau, je vais pouvoir le détraquer avant de le perdre:pAriane : bienvenue :) Ici aussi, on peut dire "un abbraccio" à la fin d'une lettre, mais il y a un net sens affectif, je crois, hein. mais "un bacione" est aussi utilisé, ça veut dire tout simplement "grosse bise". Euh, par contre, moi, quand j'écris ou je lis "je t'embrasse", je visualise une bise...Mais j'ai peut-être tort, hein.

Ariane 15/02/2007 23:05

Salut Sel,je découvre ton blogTon histoire "d'abbracci" me parle. Quand j'ai commencé l'espagnol, on dit "un abrazo" et c'est l'équivalent de "grosses bises" à la fin d'une lettre. Finalement je trouve cela plus tendre de se serrer dans les bras que de claquer une bise sur la joue.Mais quand on dis "je t'embrasse" à quelqu'un dans une lettre, normalement c'est pareil, non ? On a juste détourné le sens de cette expression.

peebee 14/02/2007 11:26

Fais gaffe quand même de ne pas perdre autant de parapluies que moi ! lol
Quoique, ô joie, j'en ai retrouvé un que j'avais égaré récemment... lol