Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 21:07

Le mariage, on en parle, on le prépare longuement, on s'habille bien, on prend des photos et tout, mais le plus important - du moins pour les mariés - c'est tout de même après. Parce que sauf accident, cérémonie célébrée par le sosie du King à Végas ou mettant en jeu des stars du show-biz, il y a une vie complète (ou du moins plusieurs années) qui doit être partagée avec l'autre par la suite.

Et il y a aussi la grande question des gosses. Et oui, tous les morveux à venir à propos desquels on vous em... embête sans cesse pour vous demander quels seront les prénoms, le nombre, le signe astrologique et tutti quanti.

Et en particulier, dans quelle religion seront élevés les gosses ? Cela n'a rien d'évident dans le cadre des couples mixtes, que ce soit chrétien-musulman ou catho-prot. Certains se posent des questions à n'en plus finir. D'autres optent pour l'une ou l'autre religion. Certains font des choix arbitraires (les garçons seront d'une religion/confession, les filles seront de l'autre). Les juifs ont trouvé la solution : c'est la religion de la mère qui compte. Voire la solution radicale : on aura pas d'enfants, comme ça pas de problèmes.

Moi, je propose une autre solution : à la naissance du premier gamin, on le balance en l'air. S'il retombe à droite d'une ligne préalablement tracée au sol, il sera catho. Sinon, il sera prot. S'il reste scotché au plafond, on en fera un témoin de Jéhovah.

Le deuxième gamin, me demanderez-vous ? On le met à adopter, parce qu'il ne pourrait avoir que de meilleurs parents si la mère accepte d'en faire des autres, après le traitement subi par le premier.

 

C'était Petit et Méchant, squatter officiel du blog de Sel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 03/09/2010 09:17



Bienvenue, Martine et merci de ton passage:)


(Les autres : leur laisser le choix, moui, mais cela implique de leur donner une solide formation religieuse dans les deux confessions/religions en cause, et il risque de trouver que ça fait
beaucoup. Quand à l'athéisme, il trouverait probablement le chemin tout seul, à condition de lui apprendre l'esprit critique, ce que je compte bien faire)



Martine 02/09/2010 16:48



Ça y est! À peine arrivée que je me poile déjà!! Ça promet!!



Schleuder 26/08/2010 22:12



Et pour le mariage, z'avez fait comment ?


 


D'un autre côté, je pense que c'est à l'homme de décider !



Peebee 24/08/2010 10:36



Et la solution de laisser choisir le môme quand il sera grand ? Non ?


Sympa de te relire, y'avait longtemps.



P&M 24/08/2010 10:25