Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 13:49

Non, ne cherchez pas, "mérêves", ça ne veut rien dire. Mais je trouvais que ça sonnait bien en titre. ça ne s'arrange pas dans ma tête, comme vous le voyez, ce qui explique peut-être le peu de fréquence de notes sur cette page.

 

Or donc, je me souviens très rarement de mes rêves. Je crois que globalement, je rêve de banalités, du quotidien, de ce que j'ai fait la veille, etc. 

Et puis, depuis des années, il y a un rêve qui revient de temps en temps, c'est celui du train. L'histoire n'est pas toujours la même, il y a des variantes fréqeuntes, mais il est toujours question d'un train à prendre.

Au début, il s'agissait souvent d'un train que je râtais. Je courrais pour l'attraper, je me trompais de chemin éventuellement, et, en général, je le râtais.

(L'autre élément fréquent, c'est que ça se passe à Rome, mais là, je ne suis pas certaine que ça veuille dire grand chose, à part que j'y ai passé pas mal de temps)

La variante suivante, jusqu'à mon mariage, globalement, c'est qu'il y avait C. sur le quai, et qu'il ne m'attendaitpas, montait dans le train, et hop, Sel restait sur le quai. Mais la réalité est têtue, et pour le moment, C. ne m'a jamais laissée sur le quai.

Et du coup, cette nuit, le rêve s'est inversé. Non pas que je montais sans C., mais..

 

Bon, pour comprendre la suite, il faut savoir que nous "avons" un chat depuis deux semaines. Ce chat est adulte, nous sommes allés l'adopter à la SPA qui elle même l'avait récupéré à la fourrière. Pauvre bête. Il est maigre à faire peur, très craintif, mais depuis quelques jours mange comme 4 (bon, comme 2, disons) et semble en bonne santé.

 

Bref, revenons-en au rêve. Cette nuit, j'ai rêvé, une fois de plus, que nous devions prendre un train. Il y avait C., il y avait moi, et il y avait le chat dans sa boîte de transport. Nous étions très chargés. On discute, on se déplace le long du quai pour rejoindre le bon wagon et puis, le train siffle, il faut monter...Et je me rend compte qu'on n'a plus le chat ! Panique ! J'ai dû le laisser à l'endroit où on a discuté ! Le train est sur le point de partir, j'hésite, et puis, on décide de ne pas monter, il faut bien sûr chercher la bête. Une fois le train parti, on se rend compte, évidemment, que le chat n'était pas loin puisque c'était C. qui le portait en bandoulière (et ni l'un ni l'autre ne l'avait vu, bravo). 

 

Et donc, il semblerait que je sois passée de l'angoisse d'être abandonnée à celui d'abandonner. Un signe supplémentaire, s'il en fallait encore, que je veillis...Ou que je fais du chemin, ça dépend comment on décide de voir les choses. Mais j'ose même pas imaginer la teneur du rêve le jour où nous aurons un enfant !

(et autre conclusion du rêve : faut vraiment que je passe chez l'ophtalmo, mais passons :p)

Voilà un épisode passionant de la vie de Sel, rendez-vous dans six mois (aproximativement) pour la suite de ses aventures:p

 

(Ah et au fait : au final, je n'ai pas acheté de piano ni pris de leçons. Une prochaine fois, peut-être ?)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lanabc 05/10/2013 21:37


J'avais des rêves récurrents aussi et je me susi aperçue il n'y a pas longtemps que je ne les faisais plus du tout depuis que Chéri était dans ma vie. je dois me sentir en sécurité. Peut être que
ce sera la même chose pour toi.

sel 05/10/2013 14:23


Ah oui, pardon ! Je connais, j'avais juste pas compris l'allusion !

Mia 05/10/2013 13:15


Je pensais que tu connaissais ce blog : http://16kidstogo.wordpress.com/

sel 05/10/2013 12:36


Mia, bah, ça ne me bloque pas (ou plus) vraiment...A vrai dire, ces fameux rêves réccurents ne sont plus très fréquents depuis quelques temps...Raison de plus pour laquelle ce nouveau rêve m'a
frappée !


(Sinon, euh, j'ai pas d'autre blog que celui-là, hein ! J'en ai eu le projet, mais jamais réussi à le faire, au final)

Mia 04/10/2013 23:16


Il existe des "techniques" pour effacer ce genre de peur en se faisant accompagner... Ce serait dommage que ça te bloque...


Allez, je vous souhaite un bon voyage ensemble, C., le chat, toi et vos 16 enfants (ah non c'est sur un autre blog ;-) )