Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 12:39

C'est la nuit. 3h du matin.

Petite Sel, après un début de nuit de sommeil léger, se réveille avec un mal de ventre carabiné. Mais vraiment. Or, je n'avais rien mangé de particulièrement "dangereux" la veille, ni en quantité anormale. D'ailleurs, je n'avais pas particulièrement envie d'aller aux toilettes, j'avais juste mal à l'estomac. 

 

Une heure passe, une longue heure, à me tourner et me retourner, et même me lever, ce qui est fort désagréable en cette saison, la différence de température entre sous la couette et hors la couette étant importante ; j'ai réveillé trois ou quatre fois C., qui a fini, de guerre lasse, sûrement, et commençant à s'inquiéter un peu aussi, peut-être, a fini par me proposer d'appeler SOS-médecin. Ce que j'ai fini par accepter, car je me voyais mal continuer la nuit ainsi.

(oui, je suis de ceux qui sont insupportables quand ils ont mal. Et aussi quand ils ne dorment pas alors qu'ils devraient. Alors les deux à la fois...)

 

Bref, le téléphone sonne, car on a droit à une brève attente téléphonique.

Et là, je commence à sentir monter mon stress habituel dans ces cas là. Celui de quand je passe des coups de téléphones à des gens que je connais peu ou pas, et encore pire, celui qui vient à l'idée que quelqu'un va entrer dans l'appartement. petite boule de stress qui en général, se localise dans le ventre. ce qui n'a pas raté.

Bon, sur ce, un standardiste fini par répondre, il demande le problème, prends notre adresse et dit qu'un médecin viendra dès qu'il pourra. On raccroche.

 

Et là, je me rends compte d'un truc : je n'ai plus mal au ventre. Plus du tout.

Par contre, je réalise qu'il a neigé toute la journée précédente, que les routes sont glissantes et que c'était la panique dans la ville hier soir. ça voudrait dire qu'un médecin aurait dû se déplacer en pleine nuit, tout ça pour qu'une pauvre fille lui dise "ben non, en fait, je n'ai plus mal" ?

 

On a donc rappelé pour annuler. il était 5h du matin, et la suite de la nuit s'est passé sans encombre, enfin, sauf à l'heure du réveil-matin, parce que la nuit avait été courte.

 

Maintenant, j'essaie de comprendre. Je jure que j'avais vraiment mal au ventre. Ce n'était pas psychologique.

C'est comme si j'avais été toute nouée pendant cette heure de la nuit, et que le noeud s'était résorbé suite au coup de fil à SOS médecins. Je ne comprends pas. je ne suis pas particulièrement stressée en ce moment, même si un peu déprimée par le manque de lumière (enfin, je pense que ça vient de là). et comme je le disais, je n'avais rien mangé de particulièrement suspect.

Qu'est-ce que mon corps a voulu me faire comprendre ?

 

Mystères de la somatisation...Et du stress. C'est bien la première fois que je suis contente d'en avoir éprouvé, d'ailleurs.

 

(C'était en décembre, hein, je vous rassure, il n'a pas neigé dans mes contrées ces jours derniers. Ceci dit, d'après la meteo, il fait plus froid à Rome, où je suis en ce moment, qu'à Paris. le monde est injuste)

 

PS : à défaut de mimosas, en ce 8 mars, des forscicia, quelle que soit la manière dont s'écrit le nom de cet arbuste sadique (c'est l'orthographe, qui est sadique, pas l'arbuste)

P1010539.JPG

Fleurs au Père Lachaise, 4 avril 2007

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sel 03/04/2011 11:24



Val : c'est possible, oui, mais ça m'étonnerait. En fait, ce n'était pas vraiment la première fois que ça m'rrivait, même si ça n'avait jamais été aussi flagrant. Pas la dernière non plus. Mais
ça a le don de m'énerver !


Heure bleue : ah oui, en effet ! Heureusement, moi, ça ne revient plus après être allée chez le médecin :)


 


Coumarine : depuis, ça va. J'ai de nouveau des coups de ce genre, ça a le don de m'énerver, mais on est comme on est...



Coumarine 02/04/2011 22:10



et depuis...tout va bien?;-))



heure-bleue 25/03/2011 22:01



Un jour, je suis sortie de mon bain couverte de boutons, lorsque je suis arrivée chez le médecin, j'avais une peau de bébé, dès mon retour chez moi, j'étais couverte de boutons, somatisation
quand tu nous tiens...



valerie 12/03/2011 17:17



C'est peut-être un coup de stress, oui...


Ou alors, tout simplement, c'est uen coincidence... parfois on a mal, la douleur passe... toi ce serait arrivé après le coup de fil.



sel 11/03/2011 14:16



Naline, oui, hein !


Patriarch : à une époque, j'y allais "régulièrement" me promner, j'aimais bien ça...Maintenant, beaucoup moins.


 


Mae et C. : oui, bon, ça va ! Avec l'à-propos qui me caractérise, je vais vous répondre "prout". Na:p


Ddc : Oui, c'est dingue, hein :) ça m'est arrivé aussi, excatement la meme chose (mais pas avec de l'eczema)