Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 18:38
Voilà une autre photo de saison...

Automne à Paris (prise depuis ma fenêtre de l'époque,il y a deux ans.)
Pas besoin d'autre commentaire, je pense.


Si, que décidemment, les effets de lumière (surtout sous ciel orageux), j'aime ça.
Et que j'avais une vue sympa, quand même (enfin, il fallait se pencher pas mal)(et non, le bruit de la rue ne gênait pas du tout)
Repost 0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 10:12
Je tombée par hasard sur une interview dans laquelle la dame demandait à une autre dame de se prêter à l'exercice du questionnaire du Proust. Ce qui m'a rappelé que j'y avais déjà répondu (à une époque indécemment lointaine (mais c'est pas plus mal que ça)), c'était le 6 nov 2005. Ce qui m'a rappelé que tiens, ça m'amuserait de recommencer. Sans regarder mes anciennes réponses, évidemment, sinon, c'est pas drôle.

1. Ma vertu préférée : préférée, je sais pas, mais celle que j'admire le plus, c'est peut-être le courage (quand il n'est pas témérité, bien entendu). Bon, mais faire la vaisselle régulièrement est une vertu tout à fait acceptable, ceci dit.

2. Le principal trait de mon caractère : l'égocentrisme, c'est très net.. Et sinon, la fainéantise (c'est tout aussi net)

3. La qualité que je préfère chez les hommes  : ça, je pense que ça n'a pas changé depuis la dernière : le fait d'être digne de confiance. Je suis un petit être faible, que voulez-vous, alors j'ai besoin d'une épaule forte ( même si fragile à la fois, patati patati) pour me reposer, que voulez-vous. Mais réussir à me faire croire, même l'espace de quelques instants, que je suis une princesse, c'est fort, aussi.

4. La qualité que je préfère chez les femmes  : Qu'elle fasse un minimum attention au fait que nous aussi, des fois, on a des choses à raconter, et qu'il n'y ait pas besoin d'y aller au forcing pour cela (marrant, si on compare à ma réponse d'il y a euh..mince, 4 ans)

5. Mon principal défaut : j'ai déjà répondu, il me semble. On pourrait ajouter que je suis prompte à la râlerie, quand même, pour peu que j'ai un peu faim, ou que je sois un peu fatiguée.

6. Ma principale qualité : ma foi, je suis prompte aussi au sourire pourvu qu'il y ait un peu de soleil et qu'on sorte d'un bon repas. Dans mon principal trait de caractère, j'aurai dû mettre lunatique, tiens.

7. Ce que j'apprécie le plus chez mes amis : le fait de ne pas forcemment attendre en retour, pas immédiatement, du moins. Le fait qu'ils recherchent ma compagnie et n'attendent pas toujours que ce soit à moi de les contacter. Le fait qu'ils prennent part à mes soucis comme à mes joies (je suis égocentrique, je l'ai déjà dit).

8. Mon occupation préférée : lire, probablement. Mais regarder Fiancé se lever pour me faire le café, j'avoue ne pas détester non plus (sauf quand il est trop tôt du matin, comme c'est le cas à peu près tous les jours de la semaine).

9. Mon rêve de bonheur : ah, ça...Que les questions s'arrêtent enfin...Je crois savoir désormais qu'hélas, mon bonheur risque de passer par l'enfermement, au moins momentané, dans une bulle

10. Quel serait mon plus grand malheur ? La mort des proches, je pense.

11. A part moi -même qui voudrais-je être ? Sais pas, car je crois que qui que je sois, j'en serai insatisfaite. Même si j'étais dieu, je trouverai probablement moyen de ne pas être si bien que ça avec moi-même. Tenez, mon rêve de bonheur, finalement : être enfin en accord avec moi-même.

12. Le pays où j'aimerais vivre : Aucune idée. Mais il faudrait que ça soit francophone, ce qui restreint un peu le champ des possibles...Et je n'ai plus trop envie d'être loin de mes parents.

13. La couleur que je préfère : bleu, quand même et malgré tout.

14. La fleur que je préfère : boarf, un peu toutes. Les coquelicots, tiens. Les roses, les éternelles gentianes, et patati et patata. Les bougainvillier. Les rodhos.

15. L'oiseau que je préfère : j'y connais rien.Les petites mésanges ? Les frégates, au Mexique, étaient très belles, ceci dit

16. Mes auteurs favoris en prose : je refuse de répondre, trop compliqué. Mais en ce moment, je relis pour au moins la énième fois les Fortunes de France, de Merle, et c'est toujours aussi bien.

17. Mes poètes préférés : Prévert, Queneau, Du Bellay pour Heureux qui comme Ulysse, etc

18. Mes héros dans la fiction : ben du coup, Pierre de Siorac ;)

19. Mes héroïnes favorites dans la fiction. Boarf. Téti Chéri ? [edit : mince, j'ai encore oublié les Chihiro, Sheeta et autres ! Et Fio (de Porco Rosso) ! Alors que ce sont des héroïnes préférées toutes trouvées, quand même ! Il y a Sophie (du chateau Ambulant), aussi, à qui je ressemble pas mal, je crois...]

20. Mes compositeurs préférés : blabla Joe Hisaishi, blabla l'auteur des musiques du Roi et l'oiseau. Il y a des choses qui ne changent pas. (les Wises Guys aussi, dans un autre genre)

21. Mes peintres préférés : le Caravage, Vermeer

22. Mes héros dans la vie réelle : Mais Fiancé, enfin, quelle question !

23. Mes héroïnes préférées dans la vie réelle : la crétrice de Pandimon, peut-être bien. Je la connais mal, mais cette fille est (semble) admirable sur bien des points.

24. Mes héros dans l'histoire : Là, je sèche. Henri IV, allez, soyons fous.

25. Ce que je déteste le plus : tous ceux qui sont pas zentils avec moi.

26. Le personnage historique que je déteste le plus : la haine, c'est mal. Pis haïr quelqu'un de déjà mort, c'est vraiment se fatiguer pour rien.

27. Les faits historiques que je méprise le plus : pareil que ci-dessus. ils ont été, point.

28. Le fait militaire que j'estime le plus : la guerre, c'est mal aussi.

29. La réforme que j'estime le plus : peut-être bien la Séparation des Eglises et de l'Etat. Pis l'enseignement obligatoire, même pour les filles.

30. Le don de la nature que je voudrais avoir : la transplanation, sans aucun doute.

31. Comment j'aimerais mourir : dans mon sommeil.

32. L'état présent de mon esprit : pas envie de bosser :p

33. La faute qui m'inspire le plus d'indulgence : celle que j'aurai pu faire. Sinon, les fautes d'inatention, fautes de frappe, etc.

34. Ma devise : Entre bleu clair et bleu foncé ;)

Bande-son : I'm Osten, Niemann
Humeur : dans les préparatifs (dans 2 semaines, essayages de la roooobe !)

Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 21:46
Je n'aime guère l'automne. Je sais bien que c'est joli et tout, mais c'est plus fort que moi, je déprime à cette période. Je ne sais pas bien pourquoi, d'ailleurs. On ne peut pas encore parler du manque de lumière, car les jours ne sont pas encore vraiment courts. On ne peut pas parler du frois, puisqu'il fait chaud. D'accord, le temps joue un peu au yoyo, mais quand même ! En tous cas, je me sens bien plus vulnérable qu'en d'autres saisons aux crises d'angoisse ou de panique. Tant pis. Si ta main te fait trop souffrir, coupe-là ? Mouais, on va éviter, quand même. Du coup, il ne reste plus qu'à faire avec. Trop cool.
 Le problème, c'est que ça ne s'arrange pas en hiver.
Il ne reste plus, comme tous les ans, qu'à rêver au printemps. Qui reviendra, c'est promis.


Neuchatel, décembre 2007. J'avais déjà posté des photos de ce jour là.

Bande-son : bien évidemment, les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle.
humeur : stressée. Comme d'hab', quoi.
Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 13:56

Est-il mort ou dort-il ?
Peut-être qu'il rêve ?

Il songe à la cage où il retournera ce soir. Ils ont beau jeu, ses compagnons africains, de se moquer de lui. C'est vrai que eux peuvent aller où leurs pas les mènent dans la savane. Mais d'eux tous, qui est le plus libre ? Est-ce lui, ou eux, esclaves des leurs envies et de la faim ? Lui n'a pas ces soucis. Chaque soir, il choisit librement de rentrer dans la cage.Bien sûr, qu'il pourrait se libérer ! A quoi songent-ils ? Que lui, lion, resterait contre son gré devant ce chateau, pour le protéger des éventuels agresseurs ? Non, il est le lion qui s'en va tout seul s'il le veut, comme tout félin qui se respecte.

Son camarade, à côté, lui, est nettement plus réveillé. C'est son tour de garde, après tout. C'est chacun son tour. demain, ce sera l'inverse. mais pour le moment, lui sommeille, il somnole. A quoi ça songe, un lion qui somnole ?
Et puis d'abord, pourquoi il est là, déjà ? Sur quoi est-il censé veiller, qu'est-il censé protéger ? Ce vieux chateau qui tombe en ruines ? Et de qui ? De quels ennemis ? Les touristes, il faut les laisser passer. Cest la consigne. Et la consigne, c'est la consigne ! Bien sûr, il choisit librement de la suivre. Il ne manquerait plus que cela !
Mais quand même, quel dommage ! Quel gâchis !
Il en mangerai bien un comme ça, en passant. Des touristes.
Ah non, c'est vrai. Les lions de pierre ne mangent pas, voyons ! il a tendance à trop s'identifier aux héros de ses romans. Ces grands lions, rois des animaux, qui dominent la savane entière. Ces animaux magnifiques qui attrapent seuls deux ou trois éléphants à la fois. Lui n'est que le vieux gardien du tout aussi vieux chateau. le vieux lion qui sommeille tout le temps. C'est ce que dit son compagnon, là, en face : "c'est tout le temps moi qui travaille ! toi, tu ne fais que dormir!" Peuh, il n'y comprends rien. Il veille, bien sûr, c'est son travail. Mais la consigne est formelle : surtout pas les enfants. ils passent leur temps à grimper sur son dos, pourtant. Il faut bien avouer que ce n'est pas si détestable que cela. ça chatouille un peu, c'est tout.

Pourquoi il fait ça ? Mais c'est un échange. Un échange de gracieux services. Les propriétaires du chateau le protègent contre les avaries du vent et de la pluie, et lui, il protège le donjon. Et s'il n'y a plus d'ennemis qui se pointent, c'est bien qu'il fait bien son travail ! Non mais ils imaginent quoi, les autres ? Qu'il se serait laissé mettre en cage s'il ne l'avait pas voulu ? Pff, ils disent cela parce qu'ils n'y connaissent rien !

Est-ce qu'il est mort ou est-ce qu'il rêve ? Dis, à quoi ça rêve, un lion qui dort ?



Lion dormant, chateau de Ballon, Sarthe, 20 septembre 2009
Repost 0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 12:15
Et hop, voilà la suite du top 100. Bon, ceux-là m'intéressent moins, mais bon, ça me donne des idées de notes à bon compte, ce top 100, donc je ne vais pas me priver non plus.
Toujours pas de Harry Potter, c'est d'une tristesse !

11. La gloire de mon père de Marcel Pagnol : lu, vu, et aimé. Le film, il est mignon, quand même, non ? (et j'avoue avoir plus de souvenirs du film que du livre). ce bouquin, c'est un peu un de mes souvenirs d'enfance (mais pas ce qu'il raconte, c'est ça qui est marrant)

12. Le journal d'Anne Frank d'Anne Frank  Pff, j'ai dû le lire genre au collège, mais je ne me souviens plus. Enfin, je connais l'idée générale, hein, mais je la connaitrais me^me sans avoir lu le livre, de toute façon.

13. La bicyclette bleue de Régine Deforges : pas lu. Pas plus envie que ça. Encore une réponse qui me conforte dans l'idée que je me fais de l'âge de la majorité des "Français" de ce questionnaire (sauf pour Tolkien, d'accord). Ceci dit, ce livre contient le mot "bleu" dans son titre, ce qui est un bon point pour lui.

 14. La nuit des temps de René Barjavel Pas lu, mais il y en a plein d'autres du même auteur que j'ai beaucoup aimé.

15. Les oiseaux se cachent pour mourir de Colleen Mc Cullough Richard Chamberlain... Pas lu

16. Dix petits nègres d'Agatha Christie. bah, je ne suis pas fan de romans policiers, mais bon, là, c'est différent. j'avais aimé, même si je n'en garde, une fois de plus, pas un grand souvenir (de toute façon, tant que j'ai pas relu un bouquin au moins deux fois, je ne m'en souviens pas (si si, en fait, c'est pratique, ça permet de réduire l'augmentation des livres dans ma bibliothèque)

17. Sans famille d'Hector Malot pas lu. bien sûr, il y a le dessin-animé, mais bon...J'avoue, là encore, je ne suis pas plus attirée que cela.

18. Les albums de Tintin de Hergé :  Lu, mais pas tous. je suis pas très "Tintin". Astérix, ça oui, ça, c'est de la grande BD !:p tintin, c'est trop sérieux et trop "carré" (oui, j'ai toujours été un peu rebutée par la forme des bulles dans Tintin et même la police de caractères...c'est comme ça...

19. Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell Non, j'ai juste vu le film et déjà, c'était pas une mince affaire, alors...ceci dit, si ça se trouve, j'aimerai bien

20. L'assommoir d'Emile Zola  pas lu. On a déjà parlé de Zola dans la note précédente, je ne vais pas en rajouter.

21. Jane Eyre de Charlotte Brontë  : Ah, enfin du vrai bon bouquin ! Pffiou, il a fallu du temps, pour y parvenir !

22. Dictionnaires Petit Robert, Larousse, etc. Euh..Il y a vraiment des gens pour lire ça de manière cursive ? Lu en partie, donc, mais je ne saurai le citer en livre préféré ! Pis je croyais qu'on parlait de romans ?

23. Au nom de tous les miens de Martin Gray : connais pas.

 24. Le comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas . lu, mais ce n'est pas mon préféré de Dumas (encore une fois, cf note précédente)

25. La cité de la joie de Dominique Lapierre  : pas lu

26. Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley : lu, mais ça fait partie des livres dont j'avais trop entendu parler avant de le lire, ce qui gâche un peu tout. du coup, je l'ai lu trop vite, je m'en souviens mal. tiens, une idée de livre à emprunter à la bibli, du coup.

27. La peste d'Albert Camus . ouaip. Beaucoup aimé. J'avais même trouvé des citations à recopier dans mon "carnet à citations", c'est dire. J'aurai aimé avoir le courage de lire le Mythe de Sisyphe, mais ce ne fut jamais le cas. un jour, peut-être...

28. Dune de Frank Herbert : lu les premiers tomes. Après, ça devient longuet. Mais les larmes des Fremen, "donner de l'eau aux morts", je trouve ça magnifique (et la description de ce peuple en général)

 29. L'herbe bleue Anonyme . non lu, mais ça aurait bien été mon genre, pourtant, à une époque. Maintenant, boarf.

Bon, d'un rapport très lointain : j'ai beaucoup aimé lire cet article. C'est rigolo, tout ça, non ? Bon, il est un peu ancien, mais il faut me laisser le temps de réaction. Pis si "fin août", c'est ancien, où va-t-on ? Bref, et "vive la langue française" (et lançons le débat, pendant qu'on y est : alors, pour ou contre la réforme de l'orthographe, dont nous parlait déjà Perret il y a au moins 20 ans ?)

Bande-son : Loreena MacKennit
humeur : gris et froid. Le (seul ?) point positif, c'est que ça me permet de reboire du thé, et ça, c'est cool.

Repost 0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 11:40
Bon, il y a un questionnaire qui me titille depuis quelques semaines qu'il se balade sur la blogosphère. il s'agit de montrer un certain nombre de photos bleues. Vous vous doutez bien que je ne pouvais laisser passer cela sans rien dire.
Moi, des photos bleues, de mémoire, j'en ai pas trop (à part le ciel), et pis, je trouve pas ça si intéressant (à faire, parce que à regarder, à mon avis, photos ou mots, ce sera kif kif, hein...). J'ai plutôt envie de parler de bleu. je sais, c'est pas logique, une couleur, c'est fait pour être vue, mais c'est probablement précisemment pour ça que j'en ai envie.

Voici donc pour moi six  "photos" bleues :
-Alors d'abord, pour moi, le bleu, c'est des souvenirs de collège. Ma meilleure copine de l'époque était fana de bleu, parce qu'elle était fana d'un type (un prof, mais bon, on avait 14 ans, hein) qui avait les yeux bleus. (et une voiture bleue, mais bon, à 14 ans, on a le droit à tout, même à être vénale). Non, nous ne sommes jamais rentrées dans la voiture. en fait, nous n'avons jamais fréquenté le prof en question en dehors des cours.  Mais il avait les yeux bleus. Le prof a été oublié, mais le goût du bleu est resté, et ne nous a plus lâché.

-Ensuite, le bleu, ben tout bêtement, c'est le bleu du ciel, hein. Je respire bien mieux sous un ciel dégagé que sous un ciel nuageux. Et tant pis si en été, cela signifie des températures trop élevées. Je suporte relativement bien la chaleur, donc, c'est pas grave.

-Il y a le bleu des gentianes, ces fleurs de montagnes si jolies. Trouver la petite gentiane bleue , c'était la récompense après la longue balade de montagne. Et puis, elle m'avait permie de crâner devant les profs, lors d'une sortie de classe en Irlande, car nous avions trouvé cette fleur, et j'avais été la seule à pouvoir lui donner un nom. Qu'est-ce que j'avais été fière !:p
(celle-ci, de fleur, est aussi une gentiane, même si ce n'est pas exactement celle dont de parle précédemment. Elle est quand même d'un bleu rien chouette, non ? Je trouve que l'harmonie avec le jaune et le vert ets quasi parfaite. Monet aurait aimé, je pense)


Pis, tenez, ça me fait penser aux Fleurs Bleues, de Queneau. Si j'oublie de le mettre dans mon top 10 de mes livres préférés, rappelez-le moi, parce que j'avais beaucoup aimé. "...loin loin, ici, la boue est faite de nos fleurs...bleues"

-Pis en cherchant dans mes photos, tout compte fait, je vous ai quand même trouvé une belle illustration de "carré bleu du fond bleu", et je ne vois pas pourquoi je me priverai de vous la montrer.


(Bon, d'accord, j'aurai peut-être dû la recadrer un peu par le bas. Tant pis). La photo a été prise à Mazatlàn, Mexique, en hiver dernier.

-Le bleu, c'est aussi le bleu saphir, qui est quand même un des plus beau bleus au monde (ça tombe bien)

-Enfin, le bleu, c'est aussi un jeu. En effet, dans un jeu que je faisais, il y avait trois groupes, les verts, censés être rusés et retors (un peu comme des Serpentards, pour ceux qui connaissent), les rouges, qui étaient les courageux et un peu bisounours au besoin, et enfin, les bleus, timides et travailleurs (et endormis et peureux, vous en diront d'autres). Inutile de vous faire un dessin : j'étais chez les bleus (pour une fois, le hasard avait bien fait les choses)

ça fait six, et je vous passe le couplet que le bleu, c'est aussi la couleur des yeux de mon amoureux. Mais c'est vrai, pourtant.

Ah, et je passe le bousin à qui en voudra, mais en particulier à Maevina et LePlume (gniark gniark. Mais tu as le droit de faire ça en six entrées, hein. Six photos bleues, ne me dis pas que tu n'as pas ça en stock !)

humeur : c'est le we, et le ciel est bleu, justement. Un temps idéal pour aller s'enfermer dans un musée (pas ma faute si c'est le dimanche que l'entrée est gratuite, et non le samedi)

EDIT : Oh my..., j'ai oublié de vous donner THE référence bibliographique sur la question. C'est un petit livre (du moins, si vous le prenez en édition de poche, ce qui peut être dommage, parce que pour un livre comme ça, les illustrations sont vraiment importantes), très facile à lire et très intéressant : Bleu, histoire d'une couleur, de Michel Pastoureaux. Il a sorti récemment aussi une histoire du Noir qui est tout aussi passionante.
Repost 0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 09:26
Or donc, si j'ai bien compris, c'est aujourd'hui la rentrée.

La rentrée des classes, des écoles, des enfants et des ados. La fin des vacances. Des grandes vacances, les seules vraies, de celles qui durent deux mois, ou autrement dit, une éternité.

Marrant comme je retrouve assez peu de souvenirs précis de mes rentrées. Du moins, de celles de primaire et de lycée.Au milieu, il y a le collège, et bizarement, deux rentrées sur 4 m'ont marquées ces années là.
En 5e, arrivée dans un nouveau collège. Seule et perdue au milieu de tous, je me rendit compte que -ô miracle- le mot "poubelle" (ou autre du même accabit) ne devait pas être écrit sur mon front, puisque des gens, des vrais gens du nouveaux collège, venaient me parler et me dire bonjour. Wouaaah.

Mon autre souvenir date de l'année suivante. Ce jour-là, pour une des premières fois de ma vie, j'eus...une heure de retard. Une heure ! C'est énorme, pour un jour de rentrée ! Et puis alors, qu'elle panique, en m'approchant du collège, de ne voir personne (puisque tout le monde était déjà entré en classe). Quelle panique pour retrouver la classe à laquelle j'avais été attribuée ! Moi qui n'aimais pas me faire remarquer, c'était gagné...Enfin, j'en fut quitte pour être responsable du "cahier de textes " de la classe pour le début de l'année (je ne sais plus combien de temps, peut-être pas plus d'une semaine)
Mais quelle joie en découvrant que j'étais dans la classe de celle qui était devenue entre temps "ma meilleure copine" !
Et pourquoi une heure de retard ? Oh non, pas une panne de réveil ! Cela ne me ressemble pas, ni à ma mère, puisque c'était elle qui venait me réveiller à l'époque. D'ailleurs, à mon avis, je ne dormais pas, et probablement, j'avais été prête bien avant l'heure. Enfin, prête à l'heure réelle de la rentrée, mais bien avant l'heure que je croyais être celle de la rentrée. Bref.

Plus généralement, et tout aussi banalement, la rentrée, c'est bien sûr les feuilles mortes qui (commencent à ) se ramassent (-er) à la pelle, les marrons, les tâches d'encre (ben oui, même avec es stylos plume on peut faire des tâches d'encre, même si, bien entendu, c'est bien moins fréquent qu'avec un porte-plume), les cahiers et classeurs neufs, et tout le tralala.
La rentrée, c'est le stress, aussi. Les grandes vacances me semblaient parfois un peu longues, mais au moment de la rentrée, elles semblaient soudain très (trop) courtes.
Je ne parle pas ici des rentrées universitaires, et de celles de la prépa, qui sont un peu différentes, ne serait-ce que parce que j'étais plus grande, et mieux armée, pour els affronter. n'empêche, le stress était toujourslà. Pour la prépa, j'avais peur du fameux "bizoutage" (en fait, c'était rien, on a juste traversé la bibliothèque voisine en chantant en latin :p), de si les prépas étaient aussi bizarres qu'on le dit (c'était vrai, mais pas forcemment méchants:p), et, évidemment, de si "je tiendrais le coup" (ce fut le cas, 2 ans, même). Et pour une des années de fac, ben, c'était le départ pour rome, donc, ça ne compte pas. Pour les deux autres, dans les deux cas, je savais que j'allais retrouver des connaissances, donc ça allait à peu près.

La rentrée, j'en suis débarassée, et je n'en suis pas mécontente (sauf que ça veut dire plus jamais de grandes vacances, et ça, c'est moins cool. d'auant que maintenant, il est certain que je saurais bien mieux les occuper ! :D).

Plus qu'à me débarasser de l'automne et de sa mélancolie, et ce sera bon.
Quelque chose me dit que c'est pas gagné...

(en fait, c'est pas vrai, j'apprends à aimer l'automne, peu à peu. Mais pour le moral, rien ne vaut un bon vieux printemps, quand même)
Couleurs d'automne à la Chaux-de-Fonds (Suisse), octobre 2008
(oui, je sais, la rentrée dont je parle est en septembre, mais bon, après tout, la rentrée universitaire est en octobre, donc, ça marche)
Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 10:17
Alors, le grand truc en ce moment dans la blogosphère, c'est de commenter le top 100 des livres préférés des français. D'où vient ce top, je ne sais pas, je ne suis qu'une bête recopiteuse, et j'ai même pas sauvegardé le lien du blog où je l'ai trouvée, c'est dire (mais on la voit partout, de toute façon).

Et comme je suis un mouton, je vais faire pareil. Nous avons donc en gras ce que j'ai lu, et mes commentaires éventuels à la suite

1. La Bible . Bon, ça commence fort. Alors déjà, livre préféré, moi, j'aimerai savoir combien l'ont lue en entier, quand même. La Bible qui, comme son nom ne l'indique pas, veut dire "les livres", ben franchement, y'en a certains, faut se les farcir. Que celui qui considère que "Les Macchabée" (livre bien nommé), c'est le livre de l'année lève le doigt. Donc, en demi-gras, puisqu'en demi lecture. Quand je pense qu'en tant que "livre le plus vendu au monde", elle a été détrônée par le catalogue Ikea, ben...ben ça ne m'étonne pas plus que ça (si, ce qui m'étonne, c'est qu'il soit payant, ce catalogue). Ceci dit, ma soeur qui cherche un livre "roboratif" (autrement dit, au meilleur rapport "poids-quantité de texte", il me semble que c'est pas mal, comme idée.

 2. Les Misérables de Victor Hugo. Décidemment, les Français aiment les pavés...Ils espèrent peut-être trouver la plage dessous ? Pourtant, les Misérables, c'est pas vraiment une description de vacances ! Enfin, je dis ça, mais je l'ai même pas (encore) lu. mais j'avais bien aimé Notre-Dame de Paris.

3. Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry . Lu et relu, et surtout, écouté, dans la version de Gérard Philippe, la seule, la vraie, l'unique

4. Germinal d'Emile Zola Alors, je crois que je l'ai lu, mais c'est même plus sûr. Mais je garde des souvenirs du film, tout de même.

5. Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien Ah ah, lu plusieurs fois, parce qu'il faut bien les trois bouqins pour s'habituer à la façon d'écrire de Tolkien, il faut le reconnaître pas forcemment formidable. J'ai beaucoup vu les films, aussi (et aimé, sauf Legolas:p)

 6. Le Rouge et le Noir de Stendhal Lu, mais ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Enfin, c'était moins pire que La Chartreuse de Parme, qui m'a franchement ennuyée, pour le coup

 7. Le grand Meaulnes d'Alain-Fournier
Lu il y a encore plus longtemps, mais ne m'a pas laissé très grand souvenir non plus. On m'en avait parlé comme un grand roman du style que j'aimais à l'époque, mais en fait, boarf (faudrait que je le relise, pour être honnête) (à mon avis, les personnes qui ont répondu à ce top 100 ont l'âge de ma mère, puisque c'était elle qui l'avait lu dans sa jeunesse et aimé (enfin, si je me souviens bien)

 8. Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne . Pas lu, et ça me fait même pas envie. marrant d'ailleurs comme Verne ne m'attire pas du tout.

9. Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody ça, je connais même pas. ça fait quoi en place 9 ? interdiction de mettre en n°9 des romans préférés un bouquin que je connais même pas, non mais:p

10. Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas Lu, plusieurs, aimé, adoré, remâché. Mais j'ai encore préféré Vingt Ans Après. Et le Vicomte de Bragelonne est un peu longuet, mais Athos teeellemeeeent émouvant !*larme*

Et voilà, that's all folks pour aujourd'hui. Les autres, ce sera pour plus tard.
Quand même, les Misérables en 2e livre préféré...Mouais.
Et comme le premier est la Bible, voici une jolie lumière de vitrail. Si Dieu existe, et qu'il est ce qu'on dit, je veux bien croire qu'il ai créé au moins la lumière des vitraux. C'est bien une des dernières choses (avec peut-être la flamme d'un feu ou d'une bougies) qui pourraient encore me porter à prier, si je savais encore faire.
Encore Köln, mais pas la même église. D'ailleurs, je ne sais même plus le nom de celle-ci. Elle était tout près de la cathédrale, si je me souviens bien



Repost 0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 18:03
Je n'arrive plus à faire de photos.  Ou plutôt, je ne fais plus d ephotos qui me plaise vraiment. Ce n'est pas très grave, hein, je fais d'autres choses, et je ne passe plus forcemment par le viseur pour admirer ce qui m'entoure. Mais quand même. C'est toujours un peu triste de regarder les photos que l'on vient de prendre, et qu'à peine une ou deux . Je les prends plus par habitude que pour le plaisir. Surtout, j'ai l'impression d'avoir fait le tour de ce que la spontanéité peut m'offrir. Il faudrait peut-être prendre des cours. Ou changer d'appareil, même si le mien me semble déjà très bien. Perdre certains réflexes et en acquérir d'autres. Je ne sais pas. En tous cas, là, j'ai vraiment l'impression de toujours faire la même chose.
Ce n'est pas faute de sujet, pourtant. Non que j'aille au boût du monde, mais le temps que j'ai passé en voiture et en train ce dernier mois (et le prochain) montre que quand même, j'ai vu différentes paysages. Remarquez, pas tant que cela : cela peut se résumer à des châtaigners et des églises. Ah, et une belle bête de fleuve, aussi, quand même.

Tout de même, permettez-moi de vous montrer le vitrail le plus informatique au monde (et, je dois reconnaître, c'est loin d'être le plus beau) : j'ai nommé le vitrail-pixel, in le Dom de Köln (Cologne)


Je trouve qu'il donne mal à la tête si on le regarde trop longtemps, tellement on a l'impression de voir flou. Non non, mauvaise langue, ce n'est pas photo, qui est floue !  Nan mais. Mais n'empêche, je trouve qu'on aurait envie de se reculer pour voir le motif général. Mais se reculer, on ne peut pas, et de toute façon, je ne crois pas qu'il y ait de motif à découvrir.
Tant pis. En revanche, j'imagine qu'à la bonne heure, il doit permettre de jolis effets de lumières.
(j'avoue, ce n'est pas très sympa de vous présenter la cathédrale sous cet angle, et non en commençant par la façade, qui est très belle, bien qu'abîmée par les destructions et la pollution. Mais bon, au moins, là, il y a de la couleur, et la couleur, c'est joli. )

bande-son : Les Wise guys, of course !

Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 21:47

Petit retour "aux sources" ce week-end. La petite soeur n'est plus petite et part à son tour loin ("juste" pour six mois). Les parents changent, eux aussi. Ils sont à la retraite, et c'est à mon tour de contribuer à les financer !

Retour aux sources par le film regardé (Harry Potter, lu et relu avec la soeurette en question, et le frérot qui est lui aussi far far away), par les jeux de société, par la bonne bouffe et par les visites de la ville.

La cathédrale est toujours là, avec ses pattes d'araignée



Bon, d'accord. Avec ses pattes d'araignées, plutôt.
(Et donc, araignée d'après-midi, ça rime avec quoi, selon vous ?)

bande-son : le cliquetis du clavier et la télé des voisins
humeur : pluôt bonne ma foi : les vacances approchent nettement !

Repost 0