Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 11:04
Je me suis enfin décidée à ne pas aller travailler aujourd'hui. Oh non non, ne croyez-pas que je me la joue grande travailleuse. Encore tout à l'heure, j'essayais de faire le bilan de mes trois derniers mois de travail, et c'était pas triste...Je connais de nouveaux blogs, ça oui, mais sinon..(bon, j'exagère quand même, et puis, j'ai une sorte d'évaluation  demain, donc, logique, je stresse).

Je me suis enfin décidée à ne pas travailler, disais-je, pour enfin aller chez le médecin. Et me reposer. Et reposer cette pauvre gorge et ce pauvre nez, qui ont tous les deux assez été maltraités ces derniers jours. Parce que bon, deux rechutes en 10 jours, ça commence à bien faire.
Mais ce qui est marrant, quand on est comme moi et qu'on se décide "enfin" à aller voir le médecin, c'est qu'on se décide quand on n'a plus de fièvre. Et donc, je suis tout à fait alerte pour faire des choses aussi difficiles et intellectuelles que bloguer ou faire mes courses. Voire un brin de ménage, soyons fous.

Et puis, c'est la folie, avec l'état de mon nez, j'avais complètement perdu l'odorat, ça faisait peur. là, je redécouvre les odeurs avec délice. Mmmh, elle sent bon, la tisane cassis-pêche...(non, je vous fait pas bisquer, parce que promis, c'était pas drôle, ces derniers jours. En plus, non seulement je me suis obstinée à aller au bureau, mais vous imaginez bien que ma productivité a plutôt été pire que d'habitude, ce qui n'est pas peu dire...)

Et donc, voilà à quoi va ressembler ma journée :

P1030249.JPG

A part le rendez-vous chez le médecin tout à l'heure, bien entendu.












Ce qui est amusant, avec cette photo, c'est qu'elle a été prise

P1030248.JPGeh oui eh oui, dans une gare. C'est bien, au moins, on est sûrs de ne pas râter son train...













Voilà, c'était un épisode de plus du grand feuilleton Sel raconte sa vie.
Quand même, j'aimerai bien être en forme demain...Pour cela, la meilleure médecine, c'est encore le dodo, je crois. Allez, j'y retourne.

Bande-son : la radio.

Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 09:35
J'ai fait une découverte qui va ré-vo-lu-tioner le monde de la médecine.

Nan, parce que en bonne fille qui se respecte, j'ai les pieds froids, en temps normal. Bien entendu. les mains, aussi, d'ailleurs. Toute ma vie, je dis bien, toute ma vie, je me suis demandé le pourquoi du comment de ce mystère. pourquoi les pieds froids ? même sous la couette, hein !

La vérité m'est soudain apparue dans son entièreté : les filles aux pieds froids ont à l'intérieur dedans des petites créatures d'un autre monde qui se nourissent de chaleur. Et qui, pour des raisons qui leurs appartiennent, viennent se loger dans leurs pieds avec option sur les mains.

Ce qui est pratique et amusant, c'est que ces créatures, sans doute, n'aiment pas les microbes. en tous cas, ils fuient à la moindre fièvre. ou alors, c'est l'inverse, ils s'en vont et du coup, toc, plus personne pour nous bouffer la chaleur en trop et tzouc, fièvre ? De fait, en ce qui me concerne, ce n'est pas à mon front, que l'on sait si je suis malade, mais bien aux pieds. 
En tous cas, le seul moyen que j'ai trouvé pour ne pas avoir les pieds froids, c'est d'avoir de la fièvre.
Vous me croirez ou pas, mais je préfère avoir les pieds froids (quitte à prendre une bouillotte, vivante pour les plus chanceuses, en noyaux de cerises, sinon, c'est pas mal non plus)

Tout ça pour dire quoi ? bah oui, depuis une bonne semaine, je n'arrive pas à me sortir du méchant rhume. Reviendez, bestioles des pieds froids !

humeur : enrhûbée et massacreuse de mouchoirs. et de soirées, accessoirement. Et dans deux semaines, fini de rire, les cocos, retour à la vie "normale"...(remarquez, je serais peut-être plus présente sur ce blog, du coup. Ou pas)
bande-son : en plus, ça m'a fait rater mon cours de rock, hier, cette histoire. Grr.
Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 17:45
Inutile de le nier, c'est l'automne. On a eu beau faire semblant le plus longtemps possible, dans sa tête à défaut de le faire dazns les vêtements (c'est qu'il ne fait pas très très chaud), c'est l'automne. Avec son lot de temps changeant gris-puis-bleu-puis-gris.


D'ailleurs, je tiens à faitre remarquer une chose : Quand il fait beau un vendredi et moche le week-end, tout le monde de râler. mais qui, je demande qui a remarqué que le week-end dernier, il avait fait beau, et chaud, même, pour un temps horrible le vendredi ET le lundi ? J'avais même ressorti jupes et sandales et en plus, je n'ai pas eu froid. Ce qui n'est pas peu dire.

P1030264.JPG
Admirez la couleur du ciel, en ce samedi dernier !
J'aime beaucoup cette passerelle. Elle renouvelle assez bien l'art du pont, et semble si légère...D'ailleurs, elle tangue et donne le mal de mer, si on est trop nombreux à passer dessus.

Aujourd'hui, le temps était moins beau, et l'activité du jour a consisté à m'inscrire en bibliothèque municipale (mais bon, quand la municipalité c'est Paris, forcemment, ça fait des fonds assez riches, bien que dispersés). Ces bibliothèques ont longtemps constitué une sorte d'antre, pour moi, j'y suis à 'aise, question d'habitude, sans doute...Et en y entrant, je me suis rendue compte que depuis deux ans, cela me manquait de ne pas être inscrite en bibli. je sais, ça peut paraître idiot, mais ça me rasure, en quelque sorte. ça m'a aussi donné un sentiment de liberté. Même si je n'y retourne pas, avoir  ma petite carte, c'est déjà ça (oui, il m'en faut peu)

P1030262.JPG

Non non, ce n'est aps ici que je me suis inscrite, hein. Celle-ci, c'est même l'opposé : accès payant et rendu le plus difficile possible pour  que seule la vraie élite  (ou soi disant (les Chartistes, quoi (non non, je ne suis pas amère, pas du tout voyons)) puisse avoir accès aux si précieux documents.
Bon, je vais pas commencer à parler de la BNF, on n'en aura pas fini.

Mais au moins, j'aime bien la prendre en photos. Elle fait artificielle, elle et son quartier (dont la passerelle sus-citée, d'ailleurs), on  al'impression qu'elle a été posée là sans faire attention à ce qu'il y avait autour. Cela donne une atmosphère étrange.
Mais pas laide (enfin, c'est mon avis, on va pas polémiquer, des gouts et des couleurs et blabla). Et c'est pas mal important, aussi.

humeur : aussi changeante que le temps.
bande-son : Chante, danse, mets tes baskets, les Forbans.
Repost 0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 18:29
Vous vous souvenez certainement, même les non-parisiens, de la grande ampagne de pub qui avait été faite autour du Vélib' parisien. Que non seulement c'était pas cher et tout, que c'était symbole de liberté (d'où le nom, évidemment)  pour se défaire de l'esclavage de la vilaine voiture.

Et pourquoi la voiture est vilaine ? Parce qu'elle pollue, bien entendu. Jusque là, nous sommes d'accord. Absolument d'accord. Vraiment. Très. La voiture, c'est très bien, quand c'est moi qui l'utilise (et c'est rare, puisque je vous rappelle que je n'ai pas le permis (par choix, bien entendu:p)), mais sinon, c'est caca prout. C'est le cas de le dire. Rapport à l'odeur. Oui, je sais, ça vole haut. Comme les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle en cette saison.
(c'est même pas vrai, avec la pluie, elles volent pas bien haut, les feuilles mortes, elles vont faire de la bouillie contre le goudron. Mais passons)

Pour résumer : le Vélib', c'est bien, ça ne pollue pas, ça fait marcher le mollet, prenez les Vélib'.

Bon, il se trouve que le vélo, c'est bien gentil, mais pour un parisien (qui, donc, ne sait pas (c'est dans les gênes) respecter le code de la route) c'est un peu dangereux. Mais là n'est pas mon propos.

Ce que la mairie parisienne ne s'est pas empressée de dire, c'est que ces vélos pas cher (enfin, soi-disant), ben faut les payer quand même. Ben oui, c'est la dure loi de la jungle of the life.

Et le meilleur moyen pour cela, c'est la pub.

Donc, pour financer les Vélib', on a mis plein de panneaux publicitaires dans Paris. Oui, je sais, il y en avait déjà plein. Ben maintenant, il y en a beaucoup plein.

Le truc rigolo, c'est quand on vous apprend qu'un seul de ces panneaux consomme à peu près autant qu'un ménage de deux personnes (de deux personnes et demie, même).

Tout de suite, le vélib', ça le fait moins.

(bon, je sais, je n'ai pas de source à citer à part le pote qui m'a dit ça (et oui je sais bis, c'était une info que tout le monde savait depuis longtemps. mais ça m'avait pas frappé, moi. C'était sans doute à cause de l'enthousiasme de voir ces vélos partout. pis j'arrivais à Paris, hein, donc tout était forcemment beau et sympa))

A part ça, eh bien ma foi, ce matin, la tour Montparnasse avait bel et bien disparue, engloutie par un gourmand nuage. ça fait une drôle d'impression. Le miracle, c'est que ce matin, elle était de nouveau là, fidèle à son poste. A mon avis, la Tour Montparnasse, ça a pas si bon goût que cela, en fait. Même pour un nuage.


(veuillez donc imaginer cette vue sans la tour, c'était ce qui s'offrait à mes yeux ébahis (et mal réveillés qui plus est) ce matin à la sortie du métro)

Repost 0
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 16:49

Eh oui, encore un. Qui ne m'a même pas été passé, mais que je suis allé chercher moi-même dans la mémoire de blogs (c'est chez une Patate, je viens de découvrir ce blog, j'aime pas mal. C'est une fille, mais qui nous épargne les délires paillettes rose. Mais un vrai blog de fille quand même. ). C'est vous dire jusqu'où je pousse le vice.
Mais bon, en même temps, c'est vendredi, j'ai pas envie de réfléchir (je sais, j'ai jamais envie de réfléchir), alors voilà. C'est vrai quoi, j'aurai parfaitement pu vous livrer des reflexions poétiques sur la douceur de l'hiver en automne, où ce qui est bien, c'est que tu peux rester à traîner chez toi sans trop de mauvaise conscience, puisque de toute façon, dehors, il pleut et il fait froid. Oui, non, je suis allée bosser, ce matin, et d'ailleurs, cette atmosphère m'a rappellé les études, quand il fallait bosser (étudier, quoi, mais ça faisait répétition, c'était moche) chez soi (oui, c'est une obsession. D'ailleurs, je viens de rentrer (chez moi) et j'en suis bien contente), sous une bonne couverture, au calme, avec la pluie battant aux careaux. Bon, sauf que là, je n'étais pas chez moi. Et je n'avais pas de couverture. Mais sinon, c'était pareil.

Pour la peine, je me suis mise en ambiance "mélancolique", avec Roi et l'Oiseau et Ghiblis toute la journée en bande-son. Il faut dire que l'objet de mon étude nb'était pas des plus rigolos non plus, mais là n'est pas mon propos.

Questionnaire, donc.


=> Quel peintre vous aurait pris pour modèle?

Alors une fois, une italienne m'a sorti que je ressemblais aux femmes peintes par Boticelli. Je n'invente pas, hein. A vous de décider si c'était un compliment ou non (cette fille, je la connaissais à peine, et je ne l'ai cotoyée qu'une semaine en tout et pour tout, on ne peut donc pas dire qu'elle me connaissait hyper bien non plus)

=> Quel auteur aurait écrit le roman de votre vie?

Delerm, probablement. Même si je n'ai jamais rien lu de lui, donc c'est pas logique, ma réponse. Je ne la base que sur des critiques, c'est mal (en fait, si, j'avais parcouru la première gorgée de bière, je crois). Evidemment,n ça fait plus style de répondre Tolkien, mais bizarrement, j'ai pas trop envie de jouer aux Frodon. (ni aux Galadriel, bouh, elle me fait peur (ni Arwen, qui dans le film, a quand même une tête de demeurée, il faut que la vérité soit faite une bonne fois pour toute (en plus, dans le bouquin, que je suis en train de relire, cette histoire est bien plus finement amenée (je dis ça, mais j'aime beaucoup le film quand même (saus Arwen:p)))))

=> Quel groupe pourrait faire une chanson sur vous?

Bah, Goldman. Comme beaucoup, je connaissais par coeur ses chansons, autrefois. Et maintenant, régulièrement, je découvre soudain "oh tiens, mais c'est exactement comem dans la chanson, elle décrit trop trop bien ce que je ressens là maintenant", même pour ds chansons qui ne me touchaient pas particulièrement avant. Et sinon, Delerm-fils pour les mêmes raisons que le père (la banailté de la vie quotidienne, tout ça)

=> Quel metteur en scène filmerait le mieux votre vie?

Aucune idée, très franchement. Faut dire que je connais assez mal le nom des metteurs en scènes.

=> Quel compositeur pourrait composer pour vous?

Joe Hisaishi. Bien entendu. (ou celui du Roi et l'Oiseau, justement. Ou de The Hours)

=> Quel ustensile de cuisine seriez-vous?

Euh...je suis la seule à trouver la question débile, là ? Une bouilloire, tiens. Une bouilloire qui refroidirait hyper vite. Ou une cocotte minute. Sauf que si elle explose, c'est pas grave, ça fait pas trop de dégats, juste un peu de bruits (et encore)
Sinon, je propose aussi une cafetière. Ou une boîte à bonbons.

=> Quel ingrédient de plat unique seriez-vous?

Aucun, parce que manger du moi en plat unique, c'est pas bon pour la santé. Non, juste du sel, bien entendu (et c'est pas conseillé en plat unique, pour d emultiples raisons que je ne dois aps avoir besoin de vous détailler)

=> Quelle pièce de la maison seriez-vous?

La chambre, sans aucune hésitation (surtout le vendredi matin, quand le réveil sonne bien plus tôt que d'habitude (si si, je sais bien que c'était marqué la même heure que tous les matins, mais moi, j'en suis certaine, il était plus tôt que d'habitude, c'est pas possible autrement)

=> Quel meuble seriez-vous?

(oui, je sais, cette question aussi est débile). Un tabouret ? Oh, un escabeau, tenez, pour monter toujours plus haut, tout ça (je vous l'avez dit, que j'étais d'humeur trop poétique, aujourd'hui)

=> Quel jeu de société seriez-vous?

Pas le poker, en tous cas, ça, c'est sûr (je suis incapable de bluffer). Un jeu bien tranquille mais marrant qaund même, type Carcassone, ou Citadelle, pour ceux qui connaissent (et tant pis pour les autres, je vais pas m'amuser à expliquer les règles ici). Ce sont des jeux sympas, pas trop longs, pour tous les âges, où il faut réfléchir, mais pas trop, juste ce qu'il faut.


=> Quel moyen de transport seriez-vous?

Le métro ! Dans toute sa prosaïté (ça se dit pas, pas grave), son côté pratique, terre à terre..;mais utile, finalement (ah non, là, c'est pas moi, par contre). Ah, et qui tombe régulièrement en panne, aussi. Qui bloque assez souvent.

=> Quelle ville seriez-vous?

Sans doute une ville quelquonque, come beaucoup d'autres, ni particulièrement petite, ni particulièrement grande, ni belle ni laide, etc etc.

=> Quel musée seriez-vous?

Je rêverai d'être le Louvre, mais...

=> Quel pays rêvez-vous de visiter?

N'importes, sauf les Amériques (je ne sais pas du tout pourquoi). Avec p-e une préférence pour l'Afrique, du nord, en particulier.


Humeur : enfin le we. Pas trop tôt ! Et plein d'autres choses, évidemment, hein.
bande-son : Ghiblis et Roi et Oiseau, donc.



Repost 0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 19:09
Eh eh...Et voilà, j'ai internet chez moi.
C'est cool.
(je sais, ça n'a d'intéret que pour moi, mais c'est pas grave)

Pour fêter ça, une photo. Hop, soyons fous.

P1030212.JPGJ'aime bien, le métro aérien. On y étouffe moins que dans l'autre. Et puis y'a moins à monter, et quand on sort de la station, on descend.
Pis c'est (presque?) joli, surtout à la lumière du soir. Enfin, de fin d'après-midi, un 20 septembre.
Et vice et versa.

Repost 0
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 11:29
C'est bientôt l'automne, les feuilles mortes, tout ça. C'est bientôt ces couleurs, ces jaunes/oranges/bruns, si beaux et si tristes. ça l'est déjà un peu, d'ailleurs.


P1020054.JPGBon, d'accord, la photo a été prise en avril. Et que les couleurs qu'on voit là (je n'ai pas retouché la photo, bien entendu) ne sont pas celles des arbres, mais juste la lumière serale, du soir.
N'empêche, je trouve que sur cette photo, Rome fait un peu rouillée, non ? Ce qui est le comble, pour la ville de la vieille pierre, quand même ! (enfin, comme on le voit sur la photo, ils ont l'électricité, quand même...:p)

Humeur : du mal à me concentrer au boulot, pour ne pas changer. 
bande-son : génériques japonais
Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 17:07

Avec mon art de la transition (aidé, il faut le dire, par ma fascination pour le sujet -autrement dit, je parle toujours de la même chose), nous allons continuer sur la couleur.

En fait, je suis tombée aux hasrads du net sur cet article. Il peut sembler un peu long, comme ça, mais c'est écris gros. et surtout, c'est passionant. Et puis, écrit par Michel Pastoureau. Et quand je dis que je radote, je le prouve magistralement (et je me fais de la pub, même si cette note, j'aime beaucoup son sujet, mais à part ça, je la trouve nulle):des gouts et des couleurs 1

Si on me demandait mon historien préféré, ce serait peut-être bien celui-là, tiens (en même temps, ma culture en la matière est réduite à peau de chagrin, c'est horrible (et lamentable). Un sujet qui m'intéresse au possible, traité avec habileté, et, je suppose, pertinence (après, j'ai pas les moyens de vérifier, hein) avec ma foi, un certain talent d'écriture. Ce qui n'est pas négligeable.

ça me donne envie de me replonger dans ses bouquins, du coup. En même temps, je suis en pleine phase relecture de bouquins divers (Nouvelle histoire de la France médiévale) (ça, c'est pour faire genre (et puis, parce que, comme je le disais, je suis assez effarée par mon niveau actuel en histoire )), et variés (Des milliards de tapis de cheveux, lisez, c'est de la très bonne SF. Allemande, en plus, ça change.)
C'est le côté positif de prêter ou d'offrir des livres : dans la foulée, on les relit aussi. Hop hop hop.

Oui, parce que maintenant, je sais, je l'avais déjà dit, mais j'ai mes livres n'à moi avec moi. Et c'est bien agréable.
(par contre, là, la transition n'étant pas d'une clarté foudroyante, avoir les livres à portée de main, ça permet de les prêter plus facilement. voilà voilà)

bande-son : Cali. Je dois dire, je connaissais assez peu ce chanteur, je découvre, il y a quelques chansons que j'aime bien. pas toutes. mais c'est déjà pas mal.

Repost 0
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 13:49
Non non, je ne viens pas pour parler de politique. C'est un sujet bien trop élevé pour moi. Oui, je garde une haute idée de la politique. C'est le bon moyen de laisser ça aux autres.

C'est simplement la très philosophique conclusion qui m'est venue le week-end dernier. Oui, parce que le week-end en question, j'ai assisté à un mariage. Et les mariages, comme chacun sait, sont de hauts lieux sociaux, un endroit pour voir et se montrer, tout ça.

Bon, je vous passe les détails, bien sûr, la mariée était magnifique, et je ne dis pas ça ironiquement, en plus. je veux dire, bien sûr, une mariée est forcemment belle, mais celle-ci l'était vraiment, voilà.
 En plus, , c'est le genre de personne qui a le chic. En effet, elle m'a appelée par mon prénom sans m'avoir jamais vue. bien sûr, les mauvaises langues pouyrront dire qu'on le lui avait soufflé juste avant, ou alors que étant donnée que j'étais invitée, même si c'était en tant que "pièce rapportée", et que, donc, j'avis mon nom sur le plan de table, c'était normal qu'elle le connaisse. Moi, je sais pas si c'est normal, je dis juste que la transparente que je suis est tjours surprise quand quel'qu'un qu'elle ne connaît pas la voit. Et à plus forte raison s'il s'agit de la reine de la journée. Je veux dire, que moi je connaisse son prénom sans l'avoir vu, c'était plus facile, il suffisait de chercher la grande robe blanche, hein.

Enfin bref, je m'égare. Je suis en train de parler de la robe de la mariée, qui était blanche, bien sûr (en voilà une qui avait de la chance quand, petite, elle jouait à la corde à sauter en chantonnant "bleu blanc rouge rose vert". Il n'y a pas de sotte couleur, mais se marier en rose, justement...bref, là, non. elle était en blanc, dis-je) alors que la phrase d'intro, pour ceux qui s'en souviennent, c'est de dire que le rose est à la mode. Enfin non, c'était dans le titre, mais c'est important de lire les titres, on ne le dira jamais assez.

Et pourtant, du rose, il y en avait. Bon, le rose sur les filles, je connaissais, j'aime pas beaucoup, mais c'est une question de goûts, tout ça. il y a même des gens très bien qui portent du rose, la preuve, ma jupe préférée est de cette couleur.
Mais le duo cravate-chemise roses, sur un homme, donc, je suis moins habituée. D'accord, pour un mariage, on peut se dire que c'est l'occasion ou jamais de sortir ce cadeau de l'oncle machin, histoire de, mais quand même.

L'un des hommes qui portait ce genre d'ensemble pour la cérémonie civile puis religieuse a quand même affirmé que pour la soirée, il se changerait. parce qu'à la soirée, on tombe la veste, et être tout en rose, il n'assumait pas. ce que je ne peux que comprendre (il s'est effectivement changé par la suite, d'ailleurs). D'autres ont assumé jusqu'au bout, et c'est leur choix, ils devraient passer  la télé, tiens, pour la peine (cherchez pas, c'est juste une allusion pourrie à l'émission télévisée du même titre).

Ce qui manquait, quand même, c'était des costumes masculins tout roses. On a bien eu un tailleur (féminin, donc) fushia pas vraiment heureux, mais bon. C'est pas la même chose.

Au lieu de cela, il y avait une très belle roseraie derrière l'endroit où on a pris le vin d'honneur. Et j'avais une rose brodée en argenté sur le noir de ma robe. Je préfère le rose noir et argent, c'est comme ça. (je sais, la conclusion est pourrite, mais j'ai rien trouvé d'autre)

Allez, tous ensemble : "des goûts et des couleurs, on ne peut discuter"

(mais vive le bleu, quand même (ou le noir argenté))



Repost 0
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 14:03
Une surprise étonnante (comme toute vraie surprise) m'attendait ce matin. Avec l'entrain et la joie de vivre qui me caractérisent le matin, surtout entre le lever et environ 10 h, j'allais consulter mes mails. Quelle surprise (donc) de trouver un noreply provenant de...20six !! Eh oui, mes amis !

Que me voulais donc 20six ? m'expliquer qu'ils avaient perdu les archives de plein de blogs, mais pas le mien, puisque j'avais eu la bonne idée de l'arrêter avant décembre 2006 ? S'excuser ? me proposer de revenir chez eux, parce que ça allait devenir tout plein bien maintenant ?

ben non. J'avais un commentaire. oui oui, un commentaire. je veux dire, sur un blog qui ne reçoit plus de nouvelles notes depuis plus d'un an.
Diable, me dis-je in petto, mais qui donc pourrait m'écrire ? est-ce un simple essaie ffectué sur la dernière note, fait sur mon blog au hasard parmis tant d'autres ?

Eh non, parce qu'il ne s'agissait pas d'un commentaire à la dernière note.
En fait, une société (si j'en crois le lien) fabriquante de boîtes d'archives avait trouvé mon blog grâce au nom d'une marque que je ne reciterais pas (je devrais, parce qu'après tout, si ça se reproduisait, loin de me gêner, cela m'aiderait).
Donc voilà, attention Dmes et Sieurs, ce blog a aussi une (possible) visée professionnelle.

C'est sûr que niveau requêtes google, ça change des "lieux nudistes" (promis, je vous ferais une vraie note dessus),  "épilation photo metro blog" (sans commentaires), "dire du mal et autres" (c'est mal de dire du mal, votre maman ne vous l'a pas appris ?), "la vraie carbonara" (et là, je suis très fière de pouvoir porter la bonne parole grâce à ce blog), "blog des ongles de pieds" (vous avez pas fini d'en entendre parler, de vernis à ongles, j'en ai acheté plein, et je ne suis toujours pas satisfaite !) et "le mythe du prince charmant" (profitez, je suis dans la bonne période, optimiste et tout, et donc, pas de "princes tous pourris" en vue pour l'instant)

Et sur ce, je retourne à mes oignons...à savoir, la recherche de la meilleure boîte d'archive possible et imaginable, et ce au moindre prix, bien entendu (je lance l'appel au cas où le dieu des archivistes voudrait bien de nouveau se montrer à moi...J'ai bien demandé à la muse Clio, mais elle m'a répondu que non, elle, elle ne s'occupe que de la théorie, l'histoire plus ou moins classique, pas aux archives (qui sont pourtant un support des plus importants de l'histoire, bourdel ! Vilaine muse, vilaine)

humeur : eh bien, comme je le disais, je n'ai toujours pas trouvé mon vernis idéal...la lutte continue, donc !! (mais pas tout de suite, parce que ça va un peu, chaque bouteille n'est pas chère, mais à force, hein...)

bande-son : Harry Potter
Repost 0