Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 22:48
Sur ce blog, j'ai, comme certains de ceux qui suivent ce blog depuis quelques temps, des dadas. Il y a Pratchett, il y a le Nutella, il y a le bleu, et il y a le Caravage. Si, si, souvenez vous, Narcisse, et Judith et Holopherme.
(oui, je suis dans ma période "pub pour mes anciennes notes. Et alors?)

Roma è un casino, oui (alors, casino, ça veut dire en italien "merde totale, désorganisation". le synonyme, c'est "caos", c'est dire. Je ne sais pas si ça a un rapport avec le casino "petite maison" et encore moins avec notre casino à nous). N'empêche, il y font des expos sympa. Pas données (ben oui, je ne suis plus étudiante), mais bon, foin d'avarice quand il s'agit d'art, que diable. Oui, au diable la varice, euh, l'avarice. Bref.

Cet expo exposait (si si, juré) quatre tableaux qui appartiennent à des collections privées, et donc, sont rarement exposées (trois fois le même mot dans une phrase, je fais fort, et attendez, c'est pas fini). Parmis elles, l'arracheur de dents. Scène de genre assez courante, si j'ai bien compris.

Je ne vais pas vous faire de longs blablas, mais chez ce cher Caravaggio, deux choses sont souvent importantes : la lumière, et les regards. Ben là, regardez l'arracheurs....Justement, il nous regarde. Que nous dit-il ? "quoi, tu veux ma photo?" (oui, et nous l'avons, d'ailleurs), "ça va bientôt être ton tour" (aïe, vous êtes sûrs? Non, parce que là, vous comprenez, j'ai un rdv hyper urgent, pis, euh..Mon avion va partir et euh, c'est-à-dire que...), "'tar ta gueule à la récré" (oui, mais non, j'y suis pour rien, moi!)?

En tous cas, je n'aimerais guère être à la place de celui qui se fait arracher la dent...Et en plus, observée de tous ces curieux ! (dont nous, visisteurs, faisons partie !)

Moi, quand je serais grande, j'aurai un Caravage chez moi. Bon, en attendant, je vais accrocher les cartes postales reproductions des tableaux que j'ai acheté à un euro, hein...

bande-son : Fabrizio de André, Creusa de mar

humeur : incroyable ! Il y a des travaux piazza Venezia, une des plus grandes places de Rome...Pour y mettre une station de métro ! Et pas n'importe quel métro, ce serait une troisième ligne ! Roma eterna, oui, une petite vieille qui a du mal à marcher...handicapée par tous ses souvenirs trop lourds pour elle...Mais peu à peu, elle avance, elle avance. Un jour, ce sera une "grande" ville, une vraie capitale, elle aussi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GrosLapin 19/01/2007 21:11

Il se sauve toujours ce petit-et-mechant

Petit et Mechant 16/01/2007 14:25

Heuuu... Je passe (mon tour)

sel 16/01/2007 13:23

Tajmahal : ça s'est passé comment, alors ? plus de peurs que de mal, j'espère !Lebaudet : Moi aussi, je suis loin de pouvoir tout comprendre...mais déjà, je prends ce que je peux ! Et le reste, ce sera pour plus tard...J'ai disséqué maintes fois la Vocation de St matthieu (par le meme peintre) et je dois avoir encore plein de choses à découvrir dessus...Et c'est ça que j'aime !Groslap' : je n'arrivais pas à lire, heureusement que je reçois des mails pour les commentaires postés et que le commentaire y est écris...En tous cas, je te mets au défi, alors, soit d'arracher une dent (mais pas à moi, hein, moi, je ne suis ni sadique ni masochiste ), soit de t'en faire arracher une. Chiche !tarmine : je crois que c'était une scène relativement courante...("du meme nom"? Une expression que je ne dois pas connaitre, en tous cas, j'ai pas compris)Pem : Ben l'expression vient de là, en fait ! Il parait que l'arracheur travaillait avec un complice. Ce complice faisait semblant d'avoir mal aux dents, et l'arracheur, de la lui arracher. Ils montraient ainsi aux gens que c'était rapide et sans douleur. Bon, à qui le tour, alors ?

Petit et Méchant 16/01/2007 09:11

"mais non, ça ne va pas faire mal"Mentir comme un arracheur de dents ?

tarmine 16/01/2007 09:06

on sent le vécu, dans ce tableau, mais le vécu visuel, sinon, jamais il n'aurait pu reproduire une telle horreur! :)))
et casino, ça corespond bien à "bordel", dans l'expression "c'est le bordel, et aussi, aller au "du même nom!"