Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Le monde et vous

Recherche

Post-it

Entre bleu clair et bleu foncé

Archives

7 septembre 2006 4 07 /09 /septembre /2006 23:49
Si je faisais une note maintenant, ce serait certainement pour parler d'amour.
Si je faisais une note, je pense que je questionnerais d'amour.

J'imagine que d'abord, je me demanderai ce que c'est, au final, que ce sentiment. Un sacré mélange, certainement, mais à part cela? En quoi consiste-il? qu'est-ce qui fait qu'une fois, c'est de l'amour et une autre fois, pas?Y'a-t-il une "pierre de touche" de l'amour?

Je demanderai ce qui le fait naître, ou non. Si c'est vrai, cette histoire de jenesaisquoi qui est là ou pas. Et si on n'a pas ce jenesaisquoi, je demanderai, est-ce qu'on est exclu de cette fameuse histoire, de ce fameux sentiment dont tout le monde vante les mérites?

Oui, je suppose que si j'écrivais une note ce soir, je me demanderai si finalement, l'amour ne serait pas un malheur comme un autre. Un malheur, oui, à cause de cette impression de sérieux, cette impression que c'est l'amour qui complique tout.

Tout en me souvenant que l'amour est aussi un formidable moteur, un moteur qui est loin d'être désagréable. Quand il est comblé, du moins. Que l'amour, c'est aussi le désir qui porte vers l'autre.

Sans doute que les questions s'enchaîneraient, des questions qui n'attendent pas de réponse. des questions qui n'ont sans doute d'autres solutions que celles que chacun se donne.
Des réponses que, peut-être, je me forgerai au fur et à mesure de ma vie. Ou pas. peut-être qu'on les garde toujours, ces questionnements, à moins qu'ils ne soient remplacés par d'autres.

Tout en sachant que l'amour est un sentiment, qu'il ne peut certainement pas être intellectualisé, qu'il faut se laisser porter par la vie, que le sentiment est souvent bien capricieux. Qu'on ne peut pas influencer amour, malgré nos (vaines, justement?) tentatives.

Tout en sachant qu'amour est un sentiment si souvent idéalisé, trop, sans doute...

Si j'écrivais une note ce soir...

bande-son : la Cura. Mais si, un jour...
humeur : un peu étrange, un peu perdue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sel 09/09/2006 13:46

Comme vous dites, il n'y a pas de réponses. d'ailleurs, je n'en attends pas.Si je pose la question, ce n'est pas que je me demande si je suis amoureuse (comme le disent Sophie et Simorgh, quand il est là, on le sait, de toute façon), c'est plus généralement des questions sur la nature de l'amour.Patriarch, tu dis que tu ne fais que le vivre, mais justement, je n'ai pas l'impression de le vivre, du moins, pas de la façon dont on en parle.Oui, Scrontch, j'ai fini par l'écrire...  L'amour, mais la vie aussi en général, est effectivement plein de paradoxesPem : je ne pense pas qu'il soit un malheur pire que les autres. parce qu'il a quand même un côté bien agréable que ls autres n'ont pas...Je suis sûre qu'il y a des amours heureux. Je veux y croire, du moins.

Petit et Mechant 09/09/2006 12:29

Est-ce que "l'amour ne serait pas un malheur comme un autre" ?C'est faux, c'est un malheur pire que les autres. Tu le regrettes quand tu ne l'as pas, et quand tu l'as, il suffit d'un rien pour que tu ne te mettes à tout détruire autour de toi.

Simorgh 08/09/2006 20:59

On n'en parle jamais assez. Et tu en parles pas si mal que ça. Je crois que, quand on se pose la question, c'est qu'on aime pas. Quand on aime, cela s'impose sans qu'on ait à se le demander. :)

Sophie 08/09/2006 13:35

La seule chose que j'ai apprise à propos de l'amour, c'est que lorsqu'on se pose la question "est-ce bien de l'amour que je ressens ?", la réponse est toujours négative... Avec l'amour, je ne fais confiance qu'à mon instinct... Et j'avoue que je ne suis pas déçue ! Bises

patriarch 08/09/2006 10:06

Je ne saurais même pas l'expliquer. Je ne fais que le vivre et n'en cherche surtout pas l'explication, de peur d'en perdre le fil :*